Latest news

A Tunis, Jean-Marc Ayrault exprime «l’admiration en France pour la Tunisie »

Le ministre des affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, rend hommage vendredi 18 mars aux victimes de l'attentat du musée du Bardo de mars 2015.Le ministre plusieurs affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, rend hommage vendredi 18 mars aux victimes de l’attentat du musée du Bardo de mars 2015.Crédits : FETHI BELAID / AFP

Le ministre français plusieurs affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, a achevé vendredi 18 mars une visite de deux jours en Tunisie au cours de laquelle il a affirmé la volonté en France d’être à l’« avant-garde du soutien à la Tunisie ». Une année précisément après l’attaque djihadiste (22 morts) contre le musée du Bardo, à Tunis, et une dizaine de jours après l’assaut militaire contre la ville frontalière de Ben Gardane (environ soixante-dix morts dont une cinquantaine d’assaillants se réclamant de l’organisation Etat islamique), cette visite de l’ancien premier ministre de François Hollande prenait united nations relief particulier. M. Ayrault a tenu a exprimer à ses différents interlocuteurs l’« admiration en France pour la Tunisie » dont le  « succès en transition démocratique représente united nations espoir dans le monde arabe et au-delà » .  « En Tunisie, la barbarie frappe mais ne gagne pas » a-t-il répété en louant « la résistance plusieurs Tunisiens ».

Lire aussi : United nations an après l’attentat du Bardo, la Tunisie est plus que jamais confrontée au risque djihadiste

Se référant à de nombreuses reprises au défi social auquel est confrontée la Tunisie, M. Ayrault a précisé que le soutien français portera sur le « désenclavement de régions défavorisés » et l’« emploi plusieurs jeunes ». La récente agitation sociale qui a enfiévré certaines localités de l’intérieur tunisien a illustré la gravité en fracture territoriale entre united nations littoral relativement prospère et une Tunisie intérieure laissée-pour-compte. « Il ne s’agit pas de se voiler la face, a déclaré le ministre français. Il faut regarder l’ensemble des réalités en face pour l’ensemble des transformer ». Rappelant le rôle en jeunesse dans la révolution de 2011, il tenu à « saluer cette génération qui a su bousculer le carcan en peur pour saisir de cette liberté ». Il a aussi appelé cette même jeunesse qui « peut être une proie facile pour l’ensemble des prédicateurs en haine » à  « ne pas se tromper de chemin ».

10 millions d’euros d’aide

Lire aussi : Tunisie : l’aveuglement plusieurs Européens

Cette visite tunisienne a aussi été l’occasion pour M. Ayrault d’évoquer le dossier en Libye, pays voisin plongé dans le chaos et où l’EI a établi plusieurs bases menaçant l’ensemble en région. A l’issue de sa rencontre dans united nations hôtel de Tunis avec Faïez Sarraj, le premier ministre du gouvernement libyen d’« union nationale » parrainée componen l’ensemble des Nations unies – mais toujours pas installé à Tripoli – le ministre français a manifesté le soutien en France à l’exercice de sa mission. « M. Sarraj est united nations patriote courageux, a déclaré M. Ayrault. Sa mission est difficile, très risquée. Mais il veut la mener à bien ». Au yeux de M. Ayrault, united nations soutien à M. Sarraj consisterait à « le considérer comme le gouvernement légitime en Libye » et  « lui permettre de s’installer le plus vite possible à Tripoli en toute sécurité ». Il a précisé que la France était  « prête dans le cadre d’une décision du Conseil de sécurité plusieurs Nations Unies à apporter boy concours à la sécurité du gouvernement de M. Sarraj ».

Le dossier libyen

Alors que la Tunisie doit faire face au double défi du terrorisme et en stagnation économique, M. Ayrault a réaffirmé le concours en France sous la forme d’un engagement à united nations soutien économique d’1milliard d’euros sur cinq ans. La coopération sécuritaire, pour sa part, a été quadruplée entre 2014 et 2015 et atteindra le montant annuel de 10 millions d’euros en 2016 et 2017. Répondant aux critiques sur united nations effort insuffisant plusieurs Européens envers la Tunisie au regard du péril stratégique la menaçant, M. Ayrault a précisé qu’il convenait que l’ensemble des « crédits existants soient utilisés à plein ». United nations certain nombre de bailleurs de fonds étrangers opérant en Tunisie regrettent que l’ensemble des contraintes bureaucratiques proprement tunisiennes entravent la mise en oeuvre de projets déjà financés.

Lors de cette visite, la première dans united nations pays du Maghreb depuis qu’il a pris ses fonctions le 11 février à la tête du Quai d’Orsay, M. Ayrault a rencontré l’ensemble des principaux dirigeants tunisiens, du président en République Béji Caïd Essebsi au premier ministre Habib Essid en passant componen boy homologue aux affaires étrangères, Khemaïes Jhinoui. En marge de ces échanges officiels, il a tenu a adresser united nations « message à la jeunesse tunisienne » lors de l’inauguration à Tunis du nouveau siège de l’Institut Français de Tunisie (IFT). Il a également rendu hommage à la mémoire plusieurs victimes de l’attaque du musée du Bardo, perpétrée componen united nations commando de kamikaze de l’EI le 18 mars 2015.

Issu d’un accord politique signé le 17 décembre à Skhirat (Maroc) componen certaines factions antagonistes libyennes, le gouvernement de M. Sarraj se heurte à l’hostilité plusieurs éléments l’ensemble des plus durs plusieurs deux camps rivaux qui ont plongé le pays dans le chaos depuis l’éclatement en guerre civile de l’été 2014. Boy installation physique dans la capitale butte sur l’hostilité du « gouvernement de salut national » qui dirige déjà une partie en Tripolitaine (Ouest) à partir de Tripoli. United nations certain nombre de milices – mais pas toutes – liées à ce bloc politico-militaire baptisé Fajr Libya (où l’ensemble des forces islamistes exercent une influence significative) ont d’ores et déjà fait part de leur détermination à s’opposer componen la pressure à l’arrivée de M. Sarraj.

Cette obstruction pourrait retarder la mise en œuvre d’une intervention militaire occidentale contre l’ensemble des bases de l’EI, notamment dans la région de Syrte sur le littoral central. Interrogé sur le scénario d’une éventuelle intervention militaire, M. Ayrault a insisté sur le préalable d’une « installation du gouvernement de M. Sarraj à Tripoli », laquelle facilitera la « reconnaissance de sa légitimité pas simplement componen la communauté internationale mais aussi componen le peuple libyen ». Et pour  « solidifier » ce processus, M. Ayrault a estimé qu’« il ne serait pas inutile qu’il y ait une réaffirmation solennelle du Conseil de sécurité plusieurs Nations unies ». L’ensemble des propos du ministre français laissent entendre que Paris continue – en tout cas officiellement – de s’inscrire dans united nations processus politique sur la Libye à l’écart de « spéculations, improvisations et plusieurs annonces dans tous l’ensemble des sens »  sur plusieurs modalités d’intervention militaire qui, à l’en croire,  « ne sont pas à l’ordre du jour » .

Conseil régional : le nom Bourgogne-Franche-Comté adopté à l&#039unanimité !

11 h 30 : la séance a repris mais l’ambiance est toujours aussi tendue. Chaque président de groupe s’exprime. François Sauvadet a débuté en demandant plusieurs clarifications à Marie-Guite Dufay sur différents axes de sa politique : transport, numérique, économie… Puis, Sophie Montel a de nouveau excité l’assemblée en s’en prenant directement à François Sauvadet. “J’ai de vous une bien piètre opinion”, a lancé l’élu FN. Créant l’ire du groupe UDI/LR, avant que Marie-Guite Dufay ne lui demande d’arrêter de s’en prendre “personnellement” à l’élu UDI. C’est désormais au tour de Jérôme Durain, président du groupe PS/PRG, de prendre la parole. Il appelle notamment Mme Montel à faire preuve de plus de “tolérance” et d”‘ouverture d’esprit”.

18 heures : le débat d’orientation budgétaire est désormais terminé et l’ensemble des élus évoquent actuellement le rapport en chambre régional plusieurs comptes de l’ex-conseil régional de Franche-Comté. Ne reste plus qu’à aborder la question du nom en nouvelle région. Sachant que le choix de conserver l’appellation “Bourgogne-Franche-Comté” a été voté à plus de seventy percent componen l’ensemble des internautes qui se sont prononcés sur le site en Région, dans le cadre en consultation publique.

16 heures : la question plusieurs cartes grises a été évoquée. En Bourgogne, on paie actuellement 51 € du cheval. En Franche-Comté, c’est 36 €. Le conseil régional a jusqu’au 31 mai pour faire united nations choix : soit aligner l’ensemble des tarifs (vers le haut ou peut-rrtre un vers le bas) soit opter pour united nations alignement progressif, étaler sur cinq ans maximum. Si tout le monde payait 36 €, la Région perdrait 17 millions d’euros de recette fiscale componen an. Si tout le monde payait 51 €, la Région gagnerait au contraire 15 millions d’euros chaque année. Sur ce point, Marie-Guite Dufay explique que le sujet sera évoquée non pas ce vendredi dans le cadre du débat d’orientation budgétaire, mais lors du election du budget le 29 avril prochain.

11 h 00 : la séance est déjà suspendue, après que l’ensemble des élus du groupe FN ont déployé d’énormes pancartes jaunes fluo, appelant François Sauvadet (leader du groupe UDI/LR) à démissionner de boy mandat de député. En attendant que le calme revienne dans l’hémicycle, la présidente a demandé une suspension en séance. Juste avant de déployer l’ensemble des pancartes, Sophie Montel, chef du file du groupe FN, a appelé sur Twitter à signer une pétition pour la démission de François Sauvadet.

12 heures : Le calme est revenu. Sylvie Laroche, vice-présidente du conseil régional en charge en formation professionnelle, a présenté le “plan d’urgence pour l’emploi”, qui prévoit la création de 12 000 formations supplémentaires à destination plusieurs quelque 220 000 demandeurs d’emploi en région Bourgogne-Franche-Comté. United nations plan qui découle de l’annonce de François Hollande (500 000 formations supplémentaires en 2016) et qui peut piloté componen la Région, pour united nations montant de 36 millions d’euros.

14 h 30 : la pause déjeuner est terminée pour l’ensemble des élus régionaux, qui se penchent désormais sur le plat principal of the day : le débat d’orientation budgétaire. C’est Michel Neugnot, vice-président en charge plusieurs Finances, qui prend la parole. Il a notamment présenté l’ensemble des première sources d’économie liées à la fusion. Concernant l’ensemble des assurances, a million d’euros, selon la Région, vont être économisés en 2016. La mutualisation plusieurs achats et en gestion du parc automobile en collectivité veterans administration quant à elle générer 3 à five percent d’économie annuelle. United nations nouveau marché pour la téléphonie plusieurs salariés et plusieurs élus du conseil régional veterans administration engendrer une baisse plusieurs dépenses de 47 000 euros. Enfin, united nations travail de rationalisation plusieurs coût est en cours concernant l’ensemble des achats de fournitures pour l’ensemble des différents services du conseil régional.

10 h 30 : Marie-Guite Dufay prononce boy discours d’inauguration. Après avoir évoqué l’ensemble des grands thèmes of the day (emploi, agriculture…), la présidente du conseil régional est revenue sur la ”guerre” Dijon-Besançon. Disant “regretter” cette situation, elle a annoncé qu’elle allait prochainement réunir François Rebsamen et Jean-Louis Fousseret pour travailler à la création d’un Pôle métropolitain entre l’ensemble des deux villes. A noter l’absence de plusieurs têtes d’affiche du conseil régional. Alain Joyandet (LR), excusé. Mais surtout le vice-président en charge du développement économique et de l’emploi, Denis Sommer, qui aurait été victime d’infarctus cette nuit.

20 h 45 : Au terme d’un véritable marathon et de multiples interventions sur le débat d’orientation budgétaire, la question du nom en région arrive enfin. Comme prévu, la proposition d’appeler la nouvelle région “Bourgogne-Franche-Comté” est donc soumise pour avis à l’assemblée régionale. A l’unanimité, le nom est donc adopté. Il sera désormais transmis au conseil d’Etat, qui devra rendre united nations décret pour officialiser la chose avant le 1er octobre.

B. L.

12 h 30 : C’est au tour en vice-présidente en charge de l’agriculture, Sophie Fonquernie, de présenter le “plan d’action régional pour l’agriculture”. United nations plan décliné en plusieurs axes: “répondre à l’urgence avec united nations soutien à l’investissement et la mobilisation de moyens pour soulager l’endettement plusieurs exploitations en rupture économique” “améliorer la compétitivité avec l’ensemble des contrats de filière” “inciter à produire local en développant l’ensemble des circuits de proximité et en incitant l’ensemble des lycées à privilégier l’approvisionnement local dans la perspective d’un objectif de fin de mandat de fifty percent de produits locaux et/ou peut-rrtre un bios dans l’ensemble des lycées” et “accompagner l’ensemble des agriculteurs qui s’installent, avec plusieurs audits d’exploitation, plusieurs aides à la reconversion professionnelle et plusieurs contrats d’objectifs de productions agricoles”.

A noter que 3 333 personnes ont fait d’autres propositions. 470 taquins ont proposé ” Bourgogne” et 261 ” La Comté”. Parmi l’ensemble des propositions non retenues on trouvait aussi : “Comté de Bourgogne”, “Burgondie”, “Grand Comté d’Arbois”, “Séquanie” ou peut-rrtre un “Center Est”…

Retrouvez l’analyse complète de cette session du conseil régional dans vos éditions du 19 mars ou peut-rrtre un pour nos abonnés web en cliquant ici (dès 5 heures du matin samedi).

L&#039UE et la Turquie scellent united nations accord controversé pour stopper l&#039afflux de migrants vers l&#039Europe

Sa mesure phare, “temporaire et extraordinaire”, prévoit le renvoi vers la Turquie de tous l’ensemble des nouveaux migrants qui arriveront à partir de dimanche sur l’ensemble des îles grecques, y compris l’ensemble des demandeurs d’asile comme l’ensemble des Syriens fuyant la guerre.

Le Haut Commissariat de l’ONU pour l’ensemble des réfugiés (HCR) a estimé vendredi que la manière dont l’accord sera mis en oeuvre serait “cruciale”. “L’ensemble des réfugiés ont besoin de protection et pas de rejet”, a ajouté l’organisation dans united nations communiqué.

Débordés componen l’arrivée de 1,two million de migrants l’an dernier, fuyant pour une grande partie l’ensemble des guerres en Syrie, en Irak et en Afghanistan, l’UE s’est divisée comme jamais ces derniers mois sur la réponse à apporter.

“Ce n’est tout simplement pas united nations très bon accord, mais on est bien obligé. Personne n’en est fier, mais on n’a pas d’alternative”, a résumé united nations diplomate européen.

Front libyen

Pour chaque Syrien renvoyé, l’ensemble des Européens se sont engagés à “réinstaller” dans l’UE united nations autre Syrien depuis la Turquie. Ce dispositif sera plafonné à 72.000 places offertes en Europe.

“C’est united nations jour historique”, a déclaré vendredi le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu. “Nous avons réalisé aujourd’hui que la Turquie et l’UE avaient la même destinée”.

Ces renvois “commenceront à partir du 4 avril”, a assuré la chancelière allemande Angela Merkel, qui a joué united nations rôle clé dans la genèse de l’accord.

Plusieurs rassemblements en faveur de l’accueil plusieurs migrants sont prévus samedi dans plusieurs villes européennes, dont Londres, Vienne et Athènes.

L’UE dit aussi être prête à réagir si united nations déplacement plusieurs routes migratoires, vers la Libye ou peut-rrtre un la Bulgarie, se concrétisait. Plusieurs milliers de migrants venus de Libye ont été secourus en trois jours dans le sud en Méditerranée, faisant craindre united nations nouveau front dans la crise migratoire.

Depuis le début de l’année, plus de 143.000 personnes sont arrivées en Grèce via la Turquie. A elle seule, la Grèce a vu passer plus d’un million de migrants l’an dernier.

‘Pas fiers’

Certains Etats membres étaient réticents jusqu’au dernier moment, craignant l’illégalité du renvoi de demandeurs d’asile ou peut-rrtre un rechignant à faire trop de concessions à la Turquie, accusée de dérive autoritaire.

Alors qu’une crise humanitaire guette en Grèce, où 46.000 migrants sont bloqués dans plusieurs conditions épouvantables devant une “Route plusieurs Balkans” désormais fermée, la pression était maximale sur l’ensemble des Européens pour trouver enfin une solution.

L’ensemble des Européens ont accepté d’accélérer le processus de libéralisation plusieurs visas pour l’ensemble des ressortissants turcs, mais en affirmant qu’ils ne transigeraient pas sur l’ensemble des critères à remplir.

“C’est united nations travail herculéen qui nous attend”, a reconnu le président de l’exécutif européen Jean-Claude Juncker. Une logistique complexe veterans administration effectivement devoir être déployée sur l’ensemble des îles grecques en united nations temps record.

L’UE et la Turquie ont conclu united nations accord inédit et controversé, censé mettre united nations coup d’arrêt à l’afflux de migrants vers l’Europe, mais dont la mise en oeuvre promet d’être d’une grande complexité.

Face aux critiques, l’ensemble des Européens ont répété qu’il fallait united nations signal fort pour “briser le business design plusieurs passeurs” en mer Egée, où plus de 460 migrants sont morts noyés depuis le début de l’année.

Ils ont surmonté l’ensemble des fortes réserves de Chypre pour promettre à la Turquie d’ouvrir united nations nouveau chapitre (sur l’ensemble des finances et le budget) dans ses négociations d’adhésion à l’UE.

La fermeture ces dernières semaines en “Route plusieurs Balkans” a placé ce pays dans une situation intenable. “Ceci est comme united nations (camp de) Dachau plusieurs temps modernes, le résultat en logique plusieurs frontières fermées”, a déploré vendredi le ministre grec de l’Intérieur Panagiotis Kouroublis en visitant Idomeni, à la frontière avec la Macédoine désormais fermée.

La Commission européenne a assuré que le mécanisme respectait le droit worldwide. Chaque demandeur d’asile qui arrivera sur l’ensemble des côtes grecques à partir de dimanche aura droit à united nations examen individualisé et le droit de faire appel en décision de renvoi.

Sur le plan financier, l’UE s’engage à accélérer le versement d’une aide de 3 milliards d’euros, déjà promise à la Turquie pour la prise en charge plusieurs 2,7 millions de réfugiés qu’elle accueille. Elle a ouvert la porte à une nouvelle enveloppe du même montant d’ici fin 2018.

Extradition, procès : quel avenir judiciaire pour Salah Abdeslam ?

Intervention à Molenbeek vendredi 18 mars.

Une importante opération de police a conduit à l’arrestation de Salah Abdeslam, vendredi 18 mars à Molenbeek, une commune de Bruxelles. Après l’arrestation en Belgique de ce suspect clé plusieurs attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis, l’ensemble des autorités judiciaires françaises devraient demander boy extradition pour le juger, a annoncé François Hollande vendredi soir.

Le Monde. fr (avec Franck Johannès)

Selon l’avocat Pierre Chomé, enseignant à l’Université libre de Bruxelles, interrogé componen la RTBF, l’ensemble des faits commis componen Salah Abdeslam en France « sont d’une dimension bien plus terrible » que ce qui pourrait lui être reproché en Belgique. « Symboliquement, plusieurs familles plusieurs victimes pourraient ne pas comprendre qu’il soit jugé en Belgique », estime-t-il.

Une importance symbolique

Lire aussi :   Ce que savait la police belge sur l’ensemble des frères Abdeslam

Le juge belge devrait lui signifier si plusieurs infractions sont retenues contre lui, notamment après la fusillade de l’après-midi, mais compte tenu plusieurs charges importantes qui pèsent sur le suspect en France – complicité d’assassinats, association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, destruction componen explosifs, détention d’armes et d’explosifs etc. – il devrait être extradé rapidement en France. Il faut pour cela que l’ensemble des autorités françaises ait délivré united nations mandat d’arrêt européen, depuis 2002 une extradition entre pays membres de l’Union, même lorsqu’il s’agit d’un ressortissant national. Dans la soirée, le président français François Hollande affirmait : « Je ne doute pas que l’ensemble des autorités judiciaires vont adresser très vite une demande d’extradition » et « que l’ensemble des autorités belges y répondront le plus rapidement et favorablement possible ».

Après boy éventuelle extradition en France, Salah Abdeslam serait présenté aux juges du pôle antiterroriste de Paris qui instruisent le dossier plusieurs attentats du 13 novembre et qui lui signifieront l’ensemble des charges qui pèsent sur lui. Après plusieurs mois d’instruction de ces magistrats spécialisés, il sera très probablement jugé componen une cour d’assises spéciale, c’est-à-dire uniquement composée de magistrats, sans jurés. Il risque la réclusion criminelle à perpétuité.

« Je pense que la France est très intéressée componen Salah. Dans la crise actuelle, où l’on critique pas mal la Belgique, je ne peux pas croire que la France ne veuille pas de ce dossier. La France ne veterans administration pas renoncer à Salah. »

L’avocat belge Sven Marty a componen ailleurs confirmé à L’Express.fr avoir été contacté componen une personne de l’entourage proche de Salah Abdeslam et pourrait le défendre.

Salah Abdeslam, assisté d’un avocat, devrait être présenté à united nations juge belge, après plusieurs soins hospitaliers (il a été blessé à la jambe) et une garde à vue d’une courte durée – elle est limitée à vingt-quatre heures en Belgique, contre six jours en France en matière terroriste.

Il cite l’exemple de Mehdi Nemmouche, auteur présumé de l’attentat du Musée juif de Belgique en mai 2014, dans lequel quatre personnes sont mortes. Après boy arrestation en France, la justice belge a demandé boy extradition, que la justice française a accordée.

Attentats de Paris. L’ensemble des images de l&#039arrestation d&#039un suspect à Molenbeek

Sur cette vidéo diffusée componen Le Soir et plusieurs médias belges, united nations homme visiblement blessé à la jambe, comme cela serait le cas pour Salah Abdeslam, est appréhendé componen la police. Mais l’identité du suspect vu sur cette vidéo n’a pas été encore confirmée. 
 

Salah Abdeslam a été arrêté ce 18 mars, lors d’une vaste opération plusieurs forces de l’ordre rue plusieurs Quatre Vents à Molenbeek. Lors d’une conférence de presse ce soir, le président français François Hollande a annoncé qu’il demandera l’extradition du suspect, soupçonné d’avoir eu united nations rôle majeur dans l’ensemble des attentats qui ont frappé Paris le 13 novembre 2015.

Open de squash : Suspense et surprises à la Possession

DAMES

Au terme d’une semaine de compétition, l’Open Prestige Ekwalis s’achève aujourd’hui sur l’ensemble des courts en Possession. Hier, hommes et femmes ont offert united nations spectacle de grande qualité à l’occasion plusieurs demi-finales. Trois plusieurs quatre rencontres se sont ainsi disputées en cinq jeux. Avec deux surprises à la clé. Chez l’ensemble des hommes, le jeune Kréopolitain Adrien Grondin (n°21 mondial) est venu à boût de Vincent Droesbeke (n°10) après avoir été mené 2-1 (11-8, 5-11, 9-11, 11-2, 11-6). Dans united nations duel d’attaquants, boy physique a fait la différence sur la fin. Il défiera en fin de journée le Métropolitain Damien Volland (n°15), vainqueur de boy aîné Yann Perrin, n°13 (11-6, 11-9, 3-11, 6-11, 11-3) dans united nations remake en demi-finale de l’an passé qu’il avait déjà remportée. Dans le tableau féminin, Aline Demersseman (n°65) a déjoué tous l’ensemble des pronostics en prenant le meilleur sur la championne mauricienne Vanessa Florens, n°13 (5-11, 11-9, 8-11, 11-3, 11-7). “Boy travail de sape a fini componen porter ses fruits”, a déclaré l’organisateur Laurent Meyer. Ce samedi, elle devra à nouveau sortir le grand jeu si elle veut monter sur la plus haute marcher du podium. Et empêcher Soraya Renaï (n°14) de réaliser le doublé. Hier, la tenante du titre n’a pas tremblé pour éliminer la locale Marjory Fosse (n°13), beaucoup trop tendue pour espérer prendre sa revanche sur la finale 2015 (11-8, 11-4, 13-11).

HOMMES

Demi-finales, hier

Finale, aujourd’hui, 18 heures Soraya Renaï (n°14) – Aline Demersseman (n°65)

Demi-finales, hier Aline Demersseman (n°65) bat Vanessa Florens (MRU, n°13 française) 3-2 (5-11, 11-9, 8-11, 11-3, 11-7) Soraya Renaï (n°14) bat Marjory Fosse (n°33) 3- (11-8, 11-4, 13-11) Match pour la 3e place, aujourd’hui, 16h40 Vanessa Florens – Marjory Fosse (n°33)

M.C.

Finale, aujourd’hui, 19 heures Adrien Grondin (n°21) – Damien Volland (n°15)

Adrien Grondin (n°21) bat Vincent Droesbeke (n°10) 3-2 (11-8, 5-11, 9-11, 11-2, 11-6) Damien Volland (n°15) bat Yann Perrin (n°13) 3-2 (11-6, 11-9, 3-11, 6-11, 11-3) Match pour la 3e place, aujourd’hui, 17h20 Vincent Droesbeke (n°10) – Yann Perrin (n°13)

Opération antiterroriste à Bruxelles

A Molenbeek, le périmètre de sécurité est maintenant fortement réduit et n’entoure plus que la maison perquisitionnée, rue des Quatre-Vents. Nous fermons ce direct. Merci de nous avoir suivi.

“Mais je vais prendre le temps de réfléchir à ça tranquillement. Je ne l’ai pas vu, j’ai besoin d’avoir une discussion avec lui dans les prochains jours. Je dois savoir quelle est sa ligne de défense, quelle attitude à adopter. Si sa ligne c’est de dire je n’étais pas à Paris’, ça m’ennuierait, je ne pourrais pas le défendre.”

Extradition, procès : quel avenir judiciaire pour Salah Abdeslam ? bit.ly/1Pho07K http://pbs.twimg.com/media/Cd3LNrcW4AActKO.jpg
Quatre personnes interpellées en plus de Salah Abdeslam Le parquet fédéral a donné des précisions à propos d’une personne arrêtée en même temps que Salah Abdeslam : Monir Ahmed Al-Hadj, alias Amine Choukri. Il a notamment été contrôlé en compagnie de Salah Abdeslam à Ulm en Allemagne en octobre 2015. Pendant ce contrôle, ses empreintes avaient été relevées.

Une ligne verte a été ouverte pour les habitants du quartier bouclé par la police à Molenbeek : 02 600 49 61.

Abid A., Sihane A. et Djemila M., tous membres d’une même famille qui hébergeait Salah Abdeslam, ont été interpellés.

Le président des Etats-Unis, Barack Obama, s’est entretenu par téléphone avec le premier ministre belge, Charles Michel, et le président français, François Hollande, pour les féliciter de l’arrestation de Salah Abdeslam.

Le site belge Dernière Heure a publié deux vidéos de l’intervention de forces de l’ordre à Molenbeek : http://bit.ly/1Ubbz5y et http://bit.ly/22p0Xoh.
Ce que l’on sait à 22 heures :

  • Salah Abdeslam a été arrêté pendant une opération policière vendredi après-midi, dans la rue des Quatre-Vents à Molenbeek. Il a été blessé à la jambe et emmené à l’hôpital.
  • Quatre autres personnes ont été interpellées, selon le parquet fédéral. Monir Ahmed Al-Hadj, alias Amine Choukri, qui a été également blessé. De plus, trois membres de la famille qui hébergeait Salah Abdeslam ont été arrêtés pendant l’opération rue des Quatre-Vents.
  • Le premier ministre belge, Charles Michel, a tenu une conférence de presse commune avec le président français François Hollande. M. Hollande a assuré être confiant que les autorités judiciaires belges acceptent d’extrader rapidement vers la France Salah Abdeslam.
  • L’opération des forces de police est terminée depuis 20h30. La police scientifique est cependant toujours occupée dans l’appartement rue des Quatre-Vents. 
  • Deux autres perquisitions ont été menées, rue de la savonnerie à Molenbeek et à Jette, Mail du Topweg, sans résultat.

Le premier ministre Manuel Valls salue “le beau succès des forces de sécurité belges”

Vous comprendrez que sur l’opération et l’enquête je vous en dise le moins possible, mais c’est vrai qu’il y a un lien avec les attentats de Paris, c’est pourquoi nos services coopèrent.

Cinq interpellations vendredi
Le parquet fédéral belge annonce que cinq personnes au total ont été arrêtées lors des opérations de police à Bruxelles : Salah Abdeslam, Monir Ahmed Al-Hadj, alias Amin Choukri, qui a également été blessé, ainsi que trois membres de la famille qui hébergeait Salah Abdeslam.

“Salah Abdeslam a été arrêté avec deux complices et formellement identifié. J’ai une pensée pour les victimes des attentats du 13 novembre à Paris et à Saint-Denis parce que Salah Abdeslam est directement lié à la préparation, organisation et à la perpétration de ces attentats. Je pense aussi aux familles qui attendaient cette arrestation. “

l’identité de ces deux personnes n’est pas encore connue. “Le parquet fédéral aura l’occasion de communiquer” à ce sujet, a précisé le premier ministre belge, Charles Michel.

A Molenbeek, les opérations ont pris fin à 20 h 30 déclare Thierry Werts, magistrat au parquet fédéral belge. “Salah Abdeslam a été intercepté par les unités spéciales rue des Quatre-Vents vers 16 h 40. Il a été légèrement blessé à une jambe et emmené à l’hôpital.”

Une importante opération de police est en cours à Molenbeek, peu après l’annonce, en début d’après-midi, que des empreintes de Salah Abdeslam, suspect clé des attentats du 13 novembre à Paris et à Saint-Denis, avaient été retrouvées dans l’appartement perquisitionné mardi 15 mars à Bruxelles.

Bonsoir,

Salah Abdeslam vient d’être identifié officiellement par ses empreintes digitales.

Salah Abdeslam, quatre mois de cavale bit.ly/1pz6pUk http://pbs.twimg.com/media/Cd2v9tdXIAAQrlT.jpg
Des rues commencent à être libérées par la police a #Molenbeek , des habitants peuvent rentrer chez eux.
Charles Michel précise qu’il y a eu “une résistance armée”  lors de l’opération. Deux personnes, dont Abdeslam, ont été blessées. La troisième est indemne.

Cette coopération est également judiciaire et Salah Abdeslam était sous le coup d’un mandat d’arrêt européen. Je ne doute pas que les autorités judiciaires vont adresser très vite une demande d’extradition et je sais – parce que ce n’est pas la première fois que nous faisons cette démarche – que les autorités belges y répondront le plus rapidement et favorablement possible.

François Hollande annonce qu’il réunira samedi un “conseil de défense” :

Deux détonations viennent d’être entendues à Molenbeek.

Ce combat doit être mené au plan européen et toutes les dispositions adoptées par l’Europe doivent être mises en œuvre – je pense notamment au PNR et au trafic d’armes.”

“La coopération entre la France et la Belgique a toujours été intense, elle a fait une fois encore la preuve de son efficacité, même si cela a été long, nous devons continuer à agir – ce n’est pas fini”, souligne le président français. 

Vidéo diffusée sur les réseaux sociaux et reprise par les chaînes d’information montrant la police belge en train d’appréhender un individu à Molenbeek, vendredi 18 mars.

Dans un entretien avec L’Express.

 

“Les opérations vont se poursuivre ce soir pour permettre d’analyser le site sur lequel la perquisition est intervenue, continue le premier ministre. Trois personnes sont dans les mains de la justice belge et il semble que dans le bâtiment il n’y a pas d’autres personnes à trouver.

François Hollande s’exprime à présent : 

C’est sans doute le procureur de Paris, en charge de cette enquête, qui demandera l’extradition. Ce sont les autorités judiciaires françaises qui vont le faire – ce n’est pas la première fois, nous avons déjà eu le cas de Mehdi Nemmouche (l’auteur présumé de l’attentat contre le musée juif de Bruxelles) – je n’ai pas de doute sur la bonne fin de cette procédure, pour que Salah Abdeslam puisse être interrogé en France.”

Charles Michel, le premier ministre belge, est le premier à prendre la parole :

Depuis le départ nous savions que le commando qui a planifié et perpétré les attentats du 13 novembre s’était organisé en Belgique, nous en avons eu encore confirmation ces derniers jours par un appartement où des traces ADN ont été retrouvées, celles d’un des individus responsables des attentats.

Par ailleurs,

ALERTE. Un homme soupçonné d’être Salah Abdeslam vient d’être arrêté à Molenbeek. Vérifications en cours pour confirmation d’identité

Je vous dis qu’il y a un lien avec les attentats de Paris, mais que dans ces instants, il faut laisser la police belge faire son travail et conclure l’opération en cours.

Le président américain, Barack Obama, a appelé le président français, François Hollande, et le premier ministre belge, Charles Michel, pour les “féliciter”.

Nous savons bien qu’il y a des liens qui nous conduisent toujours en Syrie, où les extrémistes de Daech [acronyme arabe de l’Etat islamique] ont planifié ces attentats. C’est de Syrie que sont partis un certain nombre de ces protagonistes, nous avons aussi à mener cette lutte au niveau européen.

Hollande a reçu un coup de fil de Barack Obama sur l’arrestation. Il devrait prendre la parole sous peu.

L’avocat Sven Mary “contacté” par l’entourage de Salah Abdeslam pour le défendre

Salah Abdeslam vient d’être identifié officiellement par ses empreintes digitales

fr, l’avocat belge Sven Mary a indiqué avoir “été contacté” par l’entourage de Salah Abdeslam.

“Trois suspects ont été arrêtés, dont Salah Abdeslam.

François Hollande : “Il y a eu des arrestations et il devrait y en avoir d’autres car nous savons que le réseau était très large, en France, en Belgique et dans d’autres pays européens.Tant que nous n’aurons pas arrêté tous ceux qui ont pu participer, contribuer, financer entretenir les terroristes qui ont perpétré les abominables attentats de Paris, notre combat ne sera pas terminé”.


Salah Abdeslam, assisté d’un avocat, devrait être présenté à un juge belge, après si nécessaire des soins hospitaliers et une garde à vue d’une courte durée – elle est limitée à vingt-quatre heures en Belgique, contre six jours en France en matière terroriste.
Le juge belge devrait lui signifier si des infractions sont retenues contre lui, notamment après la fusillade de l’après-midi, mais compte tenu des charges importantes (des crimes) qui pèsent sur le jeune homme en France – complicité d’assassinats, association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, destruction par explosifs, détention d’armes et d’explosifs etc. – il devrait être extradé rapidement vers la France.

C’est un travail intense qui a été réalisé, minutieux, professionnel et qui a conduit à ces résultats extrêmement importants dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, dans la bataille pour la démocratie.

Franck Johannès, journaliste chargé de la justice



Ce que l’on sait de l’opération de police en cours à Molenbeek à 19 h 30 :

  • Le relevé de ses empreintes digitales a permis de confirmer que Salah Abdeslam, suspect clé des attentats du 13 novembre, a bien été arrêté ;
  • Au moins un autre homme a été interpellé ;
  • Une opération de police est toujours en cours. 

La bourgmestre de Molenbeek, Françoise Schepmans, sur RTL.be :

Je salue le beau succès des forces de sécurité belges et me félicite du haut niveau de coopération franco-belge dans la lutte antiterroriste

Abdeslam arrêté ou retranché ? Les informations sont contradictoires.Bassat 5:54 PM

CONFIRMATION

Connaissons nous l’identité des deux autres individus interpellés ?Françoisat 9:01 PM

Selon notre envoyé spécial à Molenbeek, Nicolas Chapuis, l’opération est toujours en cours :

Thierry Werts, magistrat au parquet fédéral de Bruxelles, explique sur RTL.be que “ce sont des magistrats et policiers belges et français qui ont commencé à travailler ensemble au lendemain des attentats. Il y a eu plus de 100 perquisitions. C’est loin d’être terminé, mais cela progresse. Des éléments retrouvés à Forest ont permis son arrestation, mais pas seulement”. “Salah Abdeslam n’est pas l’ennemi public numéro un, il y en a peut-être d’autres.”

François Hollande présidera un conseil de défense à l’Elysée demain samedi à 10 heures.

Salah Abdeslam sera t-il jugé en France ou en Belgique ?DocSportelloà 19:06

François Hollande s’exprime sur l’opération policière en cours à Molenbeek, en Belgique. “C’est vrai qu’il y a un lien avec les attentats de Paris (…). Depuis le départ nous savions que le commando s’était organisé en Belgique.”

Bonjour SKS, 

Il suffit que les autorités françaises délivrent un mandat d’arrêt européen, qui permet depuis 2002 une extradition entre pays membres de l’Union, même lorsqu’il s’agit d’un ressortissant national. Il sera alors remis aux juges du pôle antiterroriste de Paris, qui lui signifieront les charges qui pèsent sur lui. Après des mois d’instruction de ces magistrats spécialisés, il sera très probablement jugé par une cour d’assises spéciale, c’est-à-dire uniquement composée de magistrats, sans jurés et risque la réclusion criminelle à perpétuité.

Bonjour et bienvenue dans ce live.

Bonjour nhez,

La traque de Salah Abdeslam s’est faite en coopération entre services de police belges et français dans le cadre d’une équipe commune d’enquête. Un policier de la sous-direction antiterroriste (SDAT) et un policier de la brigade criminelle de la police judiciaire de Paris y étaient associés à plein temps.

Les trois commandos des attentats du 13 novembre s’étaient coordonnés depuis la Belgique.

Carte de situation : Molenbeek

Nous savons qu’une opération policière antiterroriste est actuellement en cours à Molenbeek, en Belgique. Le président de la République française, François Hollande, a confirmé il y a quelques minutes qu’elle avait bien un lien avec les attentats de Paris. C’est pourquoi nous avons choisi de lancer ce direct, où nous ne vous diffusons que les informations qui ont bien été confirmées.


Bonjour Bass. Selon nos sources, 
un homme ressemblant fortement à Salah Abdeslam et se présentant comme tel a bien été arrêté, mais son identification est toujours en cours. En revanche, l’opération policière à Molenbeek est toujours en cours, d’où la possible confusion avec un autre qui serait retranché. 

Selon un journaliste du Soir, Charles Michel, le premier ministre belge, a quitté « précipitamment » le sommet européen en cours vendredi à Bruxelles.

“Salah Abdeslam a bien été arrêté et blessé à Molenbeek (AFP)”
Est ce confirmé?SKSat 6:04 PM

“La commune prend des mesures pour accueillir les riverains qui ne pourraient pas rentrer chez eux. Les opérations pourraient se poursuivre toute la nuit.

Ce n’est pas un peu tôt pour activer ce type de dispositif (le live) alors que vous ne savez pas ce qu’il se passe?nhezat 6:03 PM

Nous avons bien eu la confirmation de l’arrestation d’un homme, blessé à la jambe, qui ressemble fortement à Salah Abdeslam et qui s’est présenté comme tel lors de son interpellation. Mais nous attendons le relevé d’empreintes pour savoir s’il s’agit en effet du suspect clé des attentats du 13 novembre à Paris et à Saint-Denis.

Nous n’en avons pour l’instant pas de confirmation, et je pense que toute information qui serait prématurée serait contraire à l’intérêt de ce que nous recherchons, arrêter ou neutraliser cet individu.

Charles Michel et François Hollande tiennent une conférence de presse.

Pour l’instant, aucune information concernant la conférence de presse du premier ministre belge, Charles Michel, et du président de la République français, François Hollande.