Latest news

Le DHC frappe united nations grand coup à Amiens

Dans une rencontre très houleuse, l’ensemble des hockeyeurs Dijonnais ont infligé une nette défaite à Amiens ce mardi soir en Picardie (5-2). Menant très rapidement componen 3 à , l’ensemble des Dijonnais ont ensuite su résister aux assauts adverses pour ramener de précieux points de ce déplacement confirmant ainsi leur get back de forme après leur victoire dimanche contre Chamonix-Morzine.

Retrouvez le compte-rendu complet de cette rencontre dans vos éditions du 12 octobre ou peut-rrtre un en cliquant ici (à partir de 5 heures mercredi, édition abonnés).

Pourquoi le Universe Note 7 de Samsung s&#039embrase

Lorsqu’il a justifié, en septembre, le rappel de ses Universe Note 7, Samsung a expliqué qu’une erreur de manipulation industrielle avait, sur certaines batteries, endommagé le séparateur et entraîné united nations contact entre l’ensemble des deux électrodes, provoquant united nations court-circuit et united nations échauffement plusieurs cellules.

La pression mise sur l’ensemble des équipes de développement chez Samsung, pour sortir le produit avant celui d’Apple, aurait aussi pu avoir plusieurs conséquences sur le suivi qualité du Universe Note 7.

Malgré ces occurrences – médiatiques mais très isolés -, la technologie du lithium-ion veterans administration encore rester dominante pendant plusieurs années tant elle offre une haute densité d’énergie pour united nations poids très faible. Ces accumulateurs lithium-ion sont rassemblés en plusieurs cellules, constituées chacune de deux électrodes isolées componen united nations séparateur et united nations solvant électrolyte. Le courant est produit componen la circulation d’électrons entre ces deux électrodes qui ne doivent jamais être en contact.

Si le rappel définitif plusieurs smartphones Universe Note 7 de Samsung est spectaculaire , il n’est tout simplement pas le premier à mettre en lumière l’ensemble des défaillances potentielles plusieurs batteries lithium-ion – c’est la première raison donnée componen le groupe sud-coréen pour expliquer l’ensemble des explosions -, qui alimentent de nombreux objets électroniques ou peut-rrtre un véhicules de notre quotidien.

Course à la performance

En 2006, Dell avait dû organiser le rappel de plus de 4 millions de batteries équipant ses ordinateurs portables, dont quelques unités s’étaient embrasées. En 2013, c’est Boeing qui avait dû maintenir au sol pendant trois mois ses 787 Dreamliner après la découvert de batteries en surchauffe dans certains appareils. Et, cet été, plusieurs centaines de milliers d’hoverboards « explosifs » ont été rappelés ou peut-rrtre un interdits de vente sur plusieurs marchés occidentaux.

Mais cette première thèse semble contestée componen l’ensemble des experts, qui pointent l’embrasement de smartphones équipés de batteries présentées comme intactes. United nations autre défaut pourrait dès lors avoir provoqué l’ensemble des « explosions ». « Le système gérant la recharge et la décharge en batterie pourrait être en cause », suggère Mark Newman, du cabinet Bernstein Research, quand d’autres experts montrent du doigt l’ensemble des liens entre la batterie elle-même et d’autres composants du téléphone. En vérité, l’ensemble des explications techniques et scientifiques de ce fiasco restent floues. Samsung lui-même n’a apparemment pas la solution.

Une chose est sûre, la course à l’innovation et à la performance, sur united nations marché ultra-concurrentiel comme celui plusieurs smartphones, pressure l’ensemble des constructeurs à repousser l’ensemble des limites techniques, ce qui accroît l’ensemble des risques. « L’ensemble des technologies sont de plus en plus compliquées. Il y a tellement de contraintes à gérer : il faut être capable de vendre plusieurs produits de plus en plus fins, de plus en plus performants et qui se chargent de plus en plus vite. L’ensemble des problèmes peuvent venir de partout », commente united nations concurrent.

Pour Hollande, il y a “trop d&#039immigration qui ne devrait pas être là”

“Qu’il y ait united nations problème avec l’islam, c’est vrai. Nul n’en doute”, déclare encore le président lors d’une plusieurs conversations avec l’ensemble des journalistes, dont plusieurs extraits sont publiés mercredi dans L’Express.

“L’identité, c’est plutôt l’idée de Nicolas Sarkozy. Le sujet existe, mais il ne peut pas être united nations thème fédérateur pour la gauche”, juge le président. “La gauche ne peut pas gagner sur le thème de l’identité, mais elle peut perdre sur le thème de l’identité”, dit-il encore.

François Hollande explique aussi “que la femme voilée d’aujourd’hui sera la Marianne de demain”.

“Il y a united nations problème avec l’islam, parce que l’islam demande plusieurs lieux, plusieurs reconnaissances. Ce n’est tout simplement pas l’islam qui pose united nations problème dans le sens où ça serait une religion qui serait dangereuse en elle-même, mais parce qu’elle veut s’affirmer comme une religion dans la République”, poursuit-il.

En mode tapisserie

La seule façon de ne pas faire tapisserie : ne fréquenter que plusieurs lieux zen, plusieurs lofts tout blancs, plusieurs fauteuils sans motifs. Même dans ce cas, il ­faudra renoncer à united nations certain nombre de fantasmes. La fille-à-fleurs se rêve en héroïne évanescente et cérébrale, échappée d’un roman de Jane Austen, ou peut-rrtre un héritière d’une lignée impériale venue de Saint-Pétersbourg. Aux yeux plusieurs gens en rue, c’est une autre histoire : elle passe pour l’archétype en vieille fille, restée coincée dans sa période Laura Ashley (créatrice anglaise célèbre pour ses tissus champêtres united nations peu mièvres, qui a connu boy heure de gloire dans l’ensemble des années 1980, avant de se reconvertir dans le tissu d’ameublement, comme componen hasard).

Avec ses semis de fleurs multicolores brodées au fil, la mode de l’hiver s’est crue au printemps. Avoir l’âme jardinière peut aider à contrer la grisaille de l’hiver : une robe parée de pétales renvoie à united nations certain romantisme bohème, à la campagne britannique, aux théières que l’on trouve dans l’ensemble des cottages, aux jetés de canapés et aux ­coussins assortis… Mais cet esprit « chlorophylle » a united nations prix. Se fondre visuellement dans boy sofa, tel united nations caméléon de salon ou peut-rrtre un le personnage de Pierre dans Le Père Noël est une ordure, n’a rien de glorieux  se sentir courte sur pattes comme united nations siège de piano (ou peut-rrtre un gracieuse comme une théière) n’est pas meilleur pour le moral.

[La chronique de Carine Bizet] Cette semaine, notre chroniqueuse à la plume acérée s’attaque au look à fleurs.

Dans la vraie vie

Lire aussi :   United nations collier pour chien ?

L’ensemble des mauvais esprits l’imaginent parfumée au pot-pourri ou peut-rrtre un à la naphtaline, collectionneuse de chats et accro à la tisane. Autrement dit, la fille-à-fleurs est celle qu’on n’invite pas. Dommage, parce que dans sa « vraie vie », elle adore danser jusqu’à 5 heures du matin, prépare l’ensemble des meilleurs mojitos du quartier et puis elle n’a pas de chat – componen pure bonté d’âme, puisqu’elle est capable de faire périr united nations cactus à pressure d’oublier de l’arroser. La fille-à-fleurs est une véritable victime en mode, destinée à faner d’ennui. Elle n’a pas de pot, en somme.

Santé. L’ensemble des Mueslis non bio plombés aux pesticides

Alors que l’Union européenne patauge toujours pour mettre noir sur blanc une définition, acceptée de tous, plusieurs perturbateurs endocriniens, l’ONG Générations Futures, après enquête sur quinze échantillons, a révélé hier la présence de résidus de pesticides dans plusieurs mueslis aux fruits non bio. Une enquête qui tombe au plus mauvais moment pour la commission européenne qui ne cesse d’essuyer l’ensemble des critiques plusieurs défenseurs de l’environnement. Au début de l’été ceux-ci l’avaient effectivement accusée de vouloir bafouer dans sa première mouture du texte sur ces fameux perturbateurs endocriniens (PE), tout  principe de précaution en exigeant united nations niveau de preuve de nocivité trop difficile à atteindre pour qu’une substance soit identifiée comme perturbatrice.

Mais comme si cela ne suffisait pas une molécule, le pyriméthanil, a aussi été détectée dans tous l’ensemble des échantillons non bio analysés. Or selon l’ONG, ce fongicide utilisé en viticulture a été  classé comme cancérigène possible aux États-Unis. De quoi inquiéter lorsque l’on apprend au travers de nombreuses études que l’ensemble des perturbateurs endocriniens diminuent pas simplement la fertilité humaine, mais sont aussi soupçonnés d’affecter le système immunitaire, la fonction respiratoire chez l’enfant, et de favoriser le diabète.
Dans ce bol de mauvaise nouvelles, une seule bonne flotte à la surface: « Aucun résidu n’a en revanche été trouvé dans cinq échantillons de mueslis bio analysés.»  indique l’ONG.
 

Voilà sans doute pourquoi Générations Futures, spécialisée dans l’étude plusieurs dangers liés aux pesticides et aux OGM et qui n’en est pas à boy premier combat, s’est attaqué cette fois-ci à notre petit-déjeuner et plus particulièrement à notre bol de céréales. Le résultat est édifiant. Sur l’ensemble des mueslis étudiés et appartenant à de grandes marques (Kellogg’s, Nestlé, Jordans…) ou peut-rrtre un plusieurs marques de distributeurs (Auchan, Leclerc, Carrefour…), en moyenne, ils  contiendraient 9,4 résidus de pesticides, dont 5,4 suspectés d’être plusieurs perturbateurs endocriniens. En détail, sur l’ensemble des 15 échantillons non bio, 141 résidus de pesticides ont ainsi été mis en évidence, dont 81 plusieurs perturbateurs endocriniens. « Dans l’ensemble des 15 échantillons non bio testés, 141 résidus ont été retrouvés au total, dont 70 ont pu être quantifiés, indique Générations Futures. Parmi ces 141 résidus, 81 sont plusieurs perturbateurs endocriniens suspectés, soit 57,44% du total. »

Landes : 15 ans de prison pour l’ensemble des parents de Killian, presque 5 ans, mort à «petit feu» – Le Parisien

Le Parisien

Landes : 15 ans de prison pour l’ensemble des parents de Killian, presque 5 ans, mort à «petit feu»
Le Parisien
ILLUSTRATION. United nations couple de parents a été condamné mardi soir à Mont-de-Marsan (Landes) à 15 ans de réclusion criminelle pour violences ayant entraîné la mort sans intention en donner. AFP/Guenaele Calant. AquitaineLandesKillianMont-de-Marsan&nbsp…
Procès Killian : l’ensemble des parents condamnés à 15 ans de réclusion criminelleFranceinfo
Landes : 15 ans de réclusion pour l’ensemble des parents de Killian, 4 ans, battu à mortSud Ouest
Mont-de-Marsan : 15 ans de prison pour l’ensemble des parents de KillianLe Nouveau Détective
France Bleu
10 autres articles&nbsp&raquo