Latest news

L’école et les effets pervers de “l’équité”

Des dizaines de milliers d’élèves, de la Roumanie participer à la distribution calculée à partir des hautes écoles sur la base des notes obtenues à l’évaluation nationale. Malgré les apparences, c’est un défaut du système, qui doit être évaluée avec plus de soin.

Il y a de nombreuses années, quand la pratique en Roumanie, une méthode revendiquée juste et sans reproche. Anciens élèves des huit classes de tous les assister lors d’un examen avec les sujets uniques, la soi-disant “Évaluation nationale”. En outre, les enseignants corrigent les thèses des étudiants d’autres écoles que celles pour lesquelles elle opère, telle une puce qui ne serait pas quelque biais que ce soit. Et à la fin du processus est de déterminer la distribution de la tomographie par des étudiants de la haute école, dans l’ordre des notes et des préférences exprimées par eux. Il est dit que le système d’enseignement roumain a atteint la perfection de l’idéal social-démocratique: l’égalité des conditions et de l’égalité de traitement.

Un deuxième effet négatif de ce système est dérivé de la distribution calculée. Selon ce modèle, une école peut recruter des étudiants, contraints d’inscrire les élèves qui sont affectés automatiquement. Et les étudiants ne choisissent pas leur lycée après les enseignants d’exploitation ou par l’association des anciens de son, mais après les médias, les statistiques de l’admission des années précédentes. Si, à la haute école de X dans telle ou telle ville a conclu les années précédentes, avec un grade supérieur 9,80, il est considéré que ce lycée est très bon, tous ces ambitieux de vouloir y arriver.

Il est temps pour tout le monde à voir plus clairement ce qui se passe réellement derrière cet écran séducteur de la social-démocratie.

Prenons un seul exemple: les élèves sont depuis des années, presque invariablement, invités à expliquer ce qu’est un poème date appartient au genre lyrique, ou pourquoi un pastel de Alecsandri est un pastel, quelle belle étude de roman ou d’un conte de fées, ils appartiennent au genre épique et ainsi de suite. Il est difficile d’imaginer une bêtise plus grand! Nous avons été tout simplement sur le terrain de la pure circularitati, qui interdit toute pensée et de toute créativité.

En réalité, il travaille toutes sortes de mécanismes et de relations qui n’ont pas un rapport direct avec la valeur personnelle de l’enseignant. Pour cette raison, il arrive souvent que les hautes écoles “bon” pour le travail des enseignants en vertu de toute critique, et à la haute école “mauvais” à la terre de bons enseignants.

Ainsi, après plusieurs années d’application du système, un lycée “bon” n’est pas celui qui a des enseignants, des hommes talentueux et exigeants, mais simplement celui dans lequel l’arrivée des années dans une rangée étudiants avec les notes les plus élevées. Un lycée “bon” peut très bien être une haute école fou, monsieur, à en juger par la qualité de l’enseignement, car il n’existe aucun moyen de diriger les professeurs à mieux préparé à certaines écoles secondaires.

N’importe comment dur ils la lutte contre certains des enseignants de plus en plus intelligents et les plus courageux, ils vont finir par faire comme tout le monde, pour ne pas danger les chances de ses propres étudiants. Même si cela peut paraître exagéré, c’est juste comme dans le communisme, lorsque le monde entier, dans une large majorité, a fini par accepter le rituel de la propagande du parti et même à travers inscrire dans la PCR, pour améliorer les chances de réussite sociale.

Suivez Les Journaux.com et sur Facebook! Commentaire et voir dans le flux de nouvelles sur Facebook la plupart des nouvelles et des articles intéressants sur Ziare.com.

Dans l’ancien système, dans lequel chaque école, ils organisent un examen d’admission, il existe un lien direct entre la qualité des enseignants et aux élèves de choisir et il pourrait dire à juste titre comme un bon lycée est celui dans lequel les enseignants travaillant avec de prestige, qui a préparé les élèves les meilleurs de la ville.

L’école de cultiver la pure et simple de la pensée nue, dans un cercle, faisant la navette entre le texte spécifique à une catégorie plus générale et vice-versa. Tout se résume à enfiler certains traits formels, d’après un modèle de bien-appris par cœur. Le truc, c’est que ce type de thème est trouvé dans l’examen du bac, et la façon dont l’évolution intellectuelle des étudiants sera fermé de façon irrévocable à 14 ans.

Admettre, en passant, qu’ici se cache un problème, c’est plus subtil: il s’agit d’une épopée en soi? Ou est-il simplement une somme de textes qui peuvent être placés dans cette catégorie abstraite selon certains traits communs? Ainsi, tout comme ce problème, ce qui revient à un problème d’ordre philosophique plus générale, ne pas mettre l’école en aucune façon et je n’aurais même pas être au bon moment dans la HUITIÈME année.

Cependant, en regardant de plus près, ce système a l’ “effets secondaires” très graves, même si elles passent inaperçues. Tout d’abord, l’examen unique a tendance, si elle est appliquée de plusieurs années dans une rangée, pour créer des clichés de leur succès, à la fois dans la formulation des sujets, et dans le style des réponses et des modes d’évaluation.

En outre, l’examen unique crée une pression importante de la morale à l’homogénéité de la préparation visant à assurer l’égalité des chances, ce qui favorise la perpétuation jamais des clichés, appelé, idéalement, des “modèles”. Bien sûr, avec une certaine mobilisation, le cliché, il pourrait être changé, mais en réalité, l’endroit ou sera occupé par un autre cliché, pour l’examen de l’unique sur le fond de la demande sociale d’égalisation des chances, conduit inévitablement dans cette direction.

Comment est-il possible que, malgré le mécontentement généralisé entre les élèves, les parents et les enseignants (parce que la plupart d’entre eux sont malheureux avec ce travail stérile), le système de perpétuer sans entrave? L’explication réside essentiellement dans le caractère uniforme de l’examen sur le pays. Une fois que le stéréotype est créé, il est dur comme un enseignant à modifier, parce que, si la classe est prêt à faire quoi que ce soit, à ses élèves de risque de prendre des notes les plus basses dans le cas, le plus probable, dans lequel l’objet sera de retour dans la même forme.

Fondamentalement, les enseignants choisissent les élèves et vice versa, ou, en d’autres termes, ils ont choisi les uns des autres, ce qui a conduit à l’émergence d’une élite de l’école. Il va sans dire que chaque école devrait avoir la liberté de anagaja les enseignants, parce que sinon il va toujours être soumis à un mécanisme qui, du point de vue de la valeur, semble totalement aléatoire.

Le Conseil d’Etat enjoint au gouvernement de prendre plusieurs mesures urgentes contre la pollution

Le périphérique parisien lors d’un épisode de pollution en 2015.

« C’est immense. » Louis Cofflard ne cache pas sa satisfaction. « C’est la première fois qu’une ONG parvient à faire condamner l’Etat à respecter une directive européenne qu’il viole depuis plusieurs années », déclare au Monde l’avocat de l’association L’ensemble des Amis en Terre qui peut ¨ºtre aussi le président de sa section parisienne.

« Il veterans administration falloir aller plus vite que cinq à dix ans, assure l’avocat plusieurs Amis en Terre. La pollution de l’air ne peut pas attendre cinq à dix ans, le changement climatique ne peut pas attendre cinq à dix ans. » Et la Commission européenne ne devrait pas non plus attendre « cinq à dix ans » pour que la France se conforme à la directive sur la qualité de l’air. En septembre, elle diffusera boy rapport de synthèse sur l’ensemble des émissions de polluants en 2016 dans l’ensemble des pays membres de l’Union européenne. La France dépassera encore l’ensemble des normes. Pas de quoi relâcher la pression de Bruxelles qui jusqu’ici n’a condamné qu’un pays, la Bulgarie.

Pour l’ensemble des particules fines, le seuil d’exposition (40 µg/m³ en moyenne annuelle) n’est pas respecté dans dix zones dont l’ensemble des agglomérations parisienne, lyonnaise, marseillaise ou peut-rrtre un la Martinique. Et dix-neuf zones dont l’Ile-de-France sont concernées componen l’ensemble des excès d’émission de dioxyde d’azote dont la limite est fixée à 30 µg/m³ en moyenne annuelle componen ladite directive. Plusieurs dépassements que la rapporteuse publique, Suzanne Von Coester, avait qualifiés de « flagrant, important, persistant et ancien » dans ses conclusions.

Plan à transmettre à la Commission avant le 31 mars 2018

Contactée componen Le Monde, la préfecture renvoie la balle au ministère en transition écologique et solidaire au motif que le « contentieux » est de portée « nationale ». Le cabinet de Nicolas Hulot n’a pas répondu à nos sollicitations. Mais la feuille de route du ministre, que Le Monde avait dévoilée, prévoit en matière de lutte contre la pollution de l’air de « mettre fin aux zones de non droit de santé publique violant l’ensemble des normes européennes en se fixant comme objectif de non-dépassement plusieurs seuils d’ici cinq à dix ans ».

Lire aussi :   La région Ile-de-France rend united nations avis défavorable sur le plan de protection de l’atmosphère

Jusqu’ici, l’ensemble des préfets, qui sont chargés d’élaborer et d’appliquer l’ensemble des PPA, ont souvent united nations temps de retard dans la bataille contre la pollution. Lors du dernier pic à l’ozone en région parisienne, le préfet a ainsi encore attendu trois jours, malgré l’ensemble des demandes répétées en Mairie de Paris et l’ensemble des alertes d’Airparif, pour ordonner la circulation différenciée qui interdit aux véhicules l’ensemble des plus polluants de pouvoir rouler.

Depuis 2009, la France est dans le collimateur de Bruxelles pour non-respect en directive européenne de 2008 sur la qualité de l’air. Elle fait aujourd’hui l’objet d’un avis motivé (PM10) et d’une mise en demeure (N02) en Cour de justice de l’Union européenne pour dépassements réguliers plusieurs valeurs limites de ces deux polluants.

Corollaire au non-respect en directive, la France est également poursuivie componen Bruxelles pour insuffisance de ses plans d’actions, l’ensemble des fameux plans de protection de l’atmosphère (PPA).

Dans united nations arrêt rendu mercredi 12 juillet, le Conseil d’Etat lui a donné raison en « enjoi[gnant] de plus au premier ministre et au ministre chargé de l’environnement de prendre toutes l’ensemble des mesures nécessaires pour que soient élaborés et mis en œuvre […] plusieurs plans relatifs à la qualité de l’air permettant de ramener […] l’ensemble des concentrations de dioxyde d’azote [NO2] et de particules fines PM10 en dessous plusieurs valeurs limites dans le délai le plus court possible ».

Le Conseil d’Etat demande au gouvernement de prendre plusieurs mesures rapidement et de l’ensemble des transmettre à la Commission européenne dans united nations « délai de neuf mois » qui « expire le 31 mars 2018 ». Pour l’ONG, cette décision veterans administration « obliger l’Etat à adopter plusieurs plans ambitieux ». En cours de révision, le PPA d’Ile-de-France a déjà fait l’objet d’un avis défavorable en région Ile-de-France, vendredi 7 juillet, estimant que l’ensemble des moyens mis à disposition componen l’Etat étaient insuffisants.

« Le changement climatique ne peut pas attendre cinq à dix ans »

Le plan se fixe pour objectif de « diviser componen trois » le nombre de Franciliens exposés à plusieurs dépassements de PM10 et de NO2 d’ici à 2020. Selon l’ensemble des dernières données d’Airparif, l’organisme chargé de contrôler la qualité de l’air, en 2015, 300 000 Franciliens étaient exposés à plusieurs excès de PM10 et 1,6 million à plusieurs dépassements de NO2, contre respectivement 5,6 millions et 3,8 millions en 2007, lors du premier plan. « Des améliorations insuffisantes » pour Louis Cofflard, qui espère que l’arrêt du Conseil d’Etat forcera l’ensemble des pouvoirs publics à « prendre plusieurs vraies mesures en agissant essentiellement sur le trafic routier mais aussi sur l’industrie et le secteur agricole ».

En 2015, L’ensemble des Amis en Terre avaient déposé une requête devant le Conseil d’Etat pour que cette directive soit appliquée sur l’ensemble du territoire. La dernière d’une longue série débutée en 2006 contre le premier PPA d’Ile de France. Cet ultime recours aura été le bon.

Collision avec le tram à Tours : united nations cycliste de 14 ans blessé

#InfoTrafic TRAM(Accident): L’ensemble des arrêts Vaucauson, Montconseil, Coppé, et Marne non desservis. Bus de remplacement Plan B en place. #Timp

Le chauffeur, forcément choqué, a été pris en charge componen Fil Bleu. 

La circulation des tramways a été interrompue sur l’ensemble des lieux de l’accident. Jusqu’à 9 h, l’ensemble des tramways ont circulé en boucle fermée entre Vaucanson et Beffroi, et entre Beffroi et Jean-Monnet.  Plusieurs bus ont été mis en place pour desservir l’ensemble des stations Vaucauson, Montconseil, Coppée, et Marne non desservis. 

Vers 8 h 10, ce mercredi, united nations cycliste de 14 ans est entré en collision avec le tramway, à 60 mètres de l’arrêt Coppée à Tours-Nord. Il a été transporté à Clocheville. Le trafic a repris progressivement vers 9 h.

Le trafic a repris normalement, progressivement vers 9 h. 

L’accident s’est produit à l’angle en rue de Sapaille et de l’avenue de l’Europe, à Tours-Nord, vers 8 h 10, ce mercredi. United nations cycliste de 14 ans est entré en collision avec le tramway à 60 mètres en station Coppée. Il sera resté coincé sous la rame avec boy vélo. 

Francofolies de La Rochelle : le programme de ce mercredi

Christophe Maé, Claudio Capéo, Soprano et Boulevard des airs seront sur scène ce mercredi pour le premier jour des Francos. Entre autres. Le programme heure par heure, la playlist du jour, le refrain coup de coeur de “SudOuest” et la météo de ce mercredi. Le programme du jour Heure par heure, voici le programme des…