IGC : trois lettres qui font en boutique l’ensemble des Belles Envies une adresse précieuse pour l’ensemble des diabétiques et autres gourmands soucieux de leur ligne. Cette pâtisserie d’un nouveau genre, qui a ouvert rue Monge, attire plusieurs Parisiens plusieurs quatre coins en capitale. « L’autre jour, une bande de jeunes mamans enceintes a déboulé dans la boutique. Elles étaient trop contentes à l’idée de pouvoir remanger plusieurs gâteaux », sourit Alixe Bornon.

C’est avec le même bonheur que la jeune patronne voit plusieurs enfants ou peut-rrtre un adolescents retrouver le sourire devant plusieurs étals de gâteaux qui leur étaient devenus interdits. « C’est chouette d’avoir united nations travail qui fait du bien aux gens », se réjouit la jeune femme. Alixe Bornon sait ce qu’ils ressentent : elle-même a été diagnostiquée diabétique à l’âge de 13 ans. « Mais je me définis d’abord comme une sportive avant d’être diabétique », tient-elle à préciser. Et du sport, elle en fait tous l’ensemble des jours dans boy atelier avec le chef pâtissier Louis Tain sous le contrôle d’un diabétologue.

De nouvelles recettes chaque mois

Dans sa boulangerie au blanc éclatant, chaque petite douceur est accompagnée d’une étiquette indiquant l’IGC. Seuil maximal plusieurs gâteaux en vitrine : 25. L’ensemble des prix, eux aussi, restent doux : 5 € la pâtisserie individuelle. Pas étonnant que l’adresse se transmette si vite de bouche-à-oreille. Ou peut-rrtre un plutôt de gourmand à gourmand.

Vehicle c’est une vraie course de fond que d’inventer chaque mois de nouvelles recettes de délices dont l’index glycémique contrôlé — le fameux IGC — ne dépassera pas 25. Farine, fruits, cuissons : tout est affaire de choix et de dosage. « Pour l’ensemble des biscuits, on s’y est repris maintes et maintes fois. On the dû renoncer aux macarons et aux petits-beurre. Mais on en a créé d’autres ! Et ça y est : on the trouvé la bonne formule pour nos bûches de Noël », se félicite Alixe Bornon.

Ouvert du mardi au dimanche, de 10 heures à 20 heures. 5, rue Monge (Ve). M° Maubert-Muttalité.

  leparisien.frM.A.-G.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *