« Ils ont commencé à l’ensemble des arracher aux bornes, se souvient Suzanne, une riveraine. Puis ils l’ensemble des ont utilisés comme voiture-bélier. Je l’ensemble des entendais. Ils disaient : Vas-y ! Défonce-le ! Pousse-toi ! Je vais le planter avec mon vélo ! Tout cela en pleine rue, entre l’ensemble des voitures qui passent et l’ensemble des voisins aux balcons ». Suzanne veterans administration appeler le commissariat. « Ils m’ont dit On envoie quelqu’un tout de suite ! L’ensemble des policiers sont intervenus united nations quart d’heure plus tard ». « Cinq mineurs — parmi l’ensemble des dix, originaires du XVIIIe arrondissement — ont été interpellés united nations peu plus loin, en Vélib’, boulevard Bessières (XVIIe) et placés en garde à vue », se félicite Geoffroy Boulard, premier adjoint conseiller de Paris (LR) du XVIIe qui a été prévenu componen plusieurs riverains.

L’année dernière, cette grande station Vélib’, qui compte une quarantaine de vélos, avait déjà fait l’objet de vandalisme. « Decaux avait d’ailleurs fermé la station pendant deux mois », précise Suzanne. Decaux, qui n’a pas pu être joint ce lundi soir, tente de lutter contre le vandalisme et porte plainte à chaque vol ou peut-rrtre un dégradation. Pour lutter contre ce fléau, plusieurs potelets antivandalisme avaient été installés dans certaines stations. Reste que la scène de samedi soir a choqué Suzanne : « ce vandalisme, cette gratuité et la violence que ça dégageait, ça m’a perturbé ».

La scène a été surréaliste. Bruyante. Et a tiré plusieurs riverains du lit !

Samedi soir, à minuit, plusieurs adolescents de 14 à 17 ans ont ravagé une dizaine de Vélib’ à une station, rue Fragonard (XVIIe), à quelques mètres du RER porte de Clichy.

  leparisien.frCéline Carez

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *