Plusieurs moutons sont déjà utilisés dans d’autres lieux parisiens, l’ensemble des Archives de Paris, le Parc floral, le center de production horticole en ville et le bois de Vincennes.

Depuis ce vendredi, une dizaine de moutons d’Ouessant se sont installés sur l’ensemble des talus en bordure du périphérique parisien, à l’invitation en Ville de Paris qui y voit là l’occasion d’« entretenir l’ensemble des espaces verts sans machines ni désherbants chimiques ». Ces moutons d’Ouessant, espèce choisie notamment pour leur petite taille leur permettant d’aller là où l’ensemble des agents en ville vont difficilement, ont de plus l’avantage de « ne pas produire de déchets verts », ajoute united nations communiqué de presse.

Cet « écopâturage », en « limitant le développement plusieurs plantes envahissantes et en maintenant une végétalisation basse, favorise le développement en faune et en flore spécifiques plusieurs pelouses et enrichit la biodiversité en capitale », a indiqué Pénélope Komitès, adjointe chargée plusieurs espaces verts à la maire de Paris Anne Hidalgo.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *