Mots-clés :

L’année dernière, ​10.000 visiteurs de tout âge sont venus assister à cet événement et autant sont attendus pour cette troisième édition. Pour Vincent, c’est très important. « Ça permet d’attirer l’ensemble des gens dans ce quartier et leur montrer qu’on peut faire du skate à Paris ».

Du haut de cette rue bloquée pour l’occasion, « les participants partent à deux ou peut-rrtre un quatre personnes. Le premier qui arrive en bas gagne et ça veterans administration très vite. Certains dépassent l’ensemble des 60 km dans une rue limitée en temps normal à 50 », résume Vincent, 24 ans, bénévole de l’association Riderz et accro au skate lui aussi, depuis cinq ans. « En temps normal, cette rue n’est pas compliquée. Elle est droite avec united nations béton propre. Componen contre avec l’ensemble des modules, c’est différent. C’est serré et ça accélère vite. Il veterans administration y avoir plusieurs accrochages mais dans une ambiance détendue », sourit-il.

Selon lui « l’accès à la discipline est devenu plus simple, accessible à tous et de plus en plus praticable dans la capitale ». Alors, il faut en profiter. « A Paris, plusieurs endroits aujourd’hui sont de plus en plus dédiés au skate. En fait, j’ai commencé à découvrir Paris le jour où j’ai commencé à me déplacer autrement qu’en métro », sourit-il.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *