Les salariés de trois bureaux de Poste du XIIIe, Jeanne d’Arc, Rive Gauche et Patay, entament ce jeudi leur vingt-troisième jour de grève ! United nations rassemblement intersyndical de soutien aux personnels grévistes était organisé ce jeudi midi place d’Italie. Pétitions, prises de parole, diffusions de tract, l’objectif était d’expliquer la situation qui a provoqué cette grève illimitée.

Effectivement, entre 70 et eighty percent plusieurs salariés plusieurs trois bureaux ont cessé le travail depuis le début du mois. Motif ? « Plusieurs postes vacants non pourvus, quatre suppressions de postes prévues dans le XIIIe, ainsi qu’une réduction plusieurs horaires d’ouverture », déclare Romain Pitelet, délégué CGT. Une situation que dénoncent l’ensemble des salariés mais également l’ensemble des usagers. La direction en Poste, affirme de boy côté « adapter constamment boy réseau pour continuer à mieux servir ses clients », le tout sans licenciement. Une réponse que contestent l’ensemble des employés, dénonçant la fermeture de plusieurs bureaux, alors que l’avenir d’une quinzaine de sites supplémentaires est incertain.

« Depuis, nous avons quand même obtenu le comblement plusieurs postes vacants et une suppression de poste en moins mais l’ensemble des horaires d’ouverture restent le point de friction (NDLR : actuellement à Jeanne d’Arc le public est accueilli de 8 h 30 à 19 h 30 et le projet prévoit une demi-heure en moins le soir) », précise le représentant syndical. La dernière réunion avec la direction, lundi dernier, la sixième depuis le début du mouvement, n’a pas permis d’aboutir à une solution convenable, sur ce point, selon l’ensemble des salariés. Pour cette employée du bureau Rive Gauche, il y a united nations mépris de l’usager : « il faut penser aux gens qui travaillent et puis il y a plusieurs types de populations qui ont besoin que nous prenions du temps pour eux, que nous remplissions leurs papiers à leur place, ce genre de choses. »

L’ensemble des trois bureaux de postes restent ouverts malgré le mouvement social même si l’ensemble des horaires d’ouverture sont modifiés et certaines opérations ne sont pas disponibles aux horaires habituels mais la distribution du courrier, elle, n’est pas perturbée. Toutefois, ce matin devant le bureau Jeanne d’Arc, Nathalie, pestait de devoir se rendre avenue de Choisy pour récupérer boy recommandé.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *