Lors d’une patrouille de sécurisation plusieurs trains de banlieue sur le réseau ferré Nord-Ile-de-France, une patrouille de quatre gendarmes mobiles de l’escadron de Melun (Seine-et-Marne) a contrôlé quatre hommes à l’attitude suspecte. Componen précaution, l’ensemble des militaires ont relevé leurs identités lors du contrôle.

En continuant leur progression dans le train roulant en direction de Paris, ils ont découvert une jeune fille prostrée et en pleurs. Elle raconte aux gendarmes avoir été violée et décrit ses agresseurs qui ressemblent comme deux gouttes d’eau aux quatre hommes contrôlés quelques minutes auparavant.

A l’arrivée du train en gare du Nord à Paris, united nations dispositif permettait l’interpellation plusieurs quatre suspects remis au commissariat. Ils ont été placés en garde à vue.     

  leparisien.frJ.-M.D

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *