Deux jours avant, united nations membre en même délégation qatari s’était dénudé et masturbé devant une collègue, dans une autre chambre, selon le récit en femme de chambre. Suite à cet «incident», la direction avait selon elle demandé aux femmes de chambre de ne plus se rendre dans la chambre en question.

Le palace est ainsi tenu de verser, solidairement avec la Société française de services, 20.000 euros de dommages et intérêts à l’ex-salariée de ce prestataire pour le préjudice subi du fait de l’agression sexuelle, et pour le «non-respect de l’obligation de prévention du harcèlement sexuel».

Mots-clés :

L’hôtel de luxe est de plus spécifiquement épinglé pour «faute», pour n’avoir «pas cru devoir prévenir la police le soir même de l’agression, ce qui a facilité la fuite de l’agresseur».

Femme de chambre, elle avait été agressée sexuellement componen united nations client: six ans après, united nations palace parisien a été jugé coresponsable, avec l’employeur direct, du préjudice subi, une première en matière de harcèlement sexuel, selon l’avocate en victime.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *