Mais cette arrestation “ne donne pas le cadre de l’enquête ni l’ensemble des intentions plusieurs personnes arrêtés”, a-t-il ajouté.

Selon nos informations, united nations couple est en garde à vue: il s’agit d’un homme et d’une femme âgés de 34 et 29 ans, tous deux connus plusieurs services de renseignement. Ces gardes à vue peuvent durer jusqu’à 96 heures. La brigade criminelle et la DGSI ont été saisies.

Bernard Cazeneuve n’a pas souhaité s’exprimer précisément sur cette affaire, renvoyant vers le procureur en République de Paris, François Molins. “C’est dans le cadre de cette vigilance”, que ce couple a été arrêté, précise le ministre de l’Intérieur.

Cazeneuve renvoie vers Molins

Florence Berthout, maire LR du 5ème arrondissement de Paris en a été informée lundi. “Le véhicule est resté stationné pendant pratiquement deux heures, d’après mes informations”, dans une zone où le stationnement “est interdit”, détaille l’élue sur BFMTV. 

Elle déplore une “difficulté d’appréhension en menace” terroriste. “Nous avons plusieurs forces de l’ordre qui sont fatiguées et qui n’ont pas le don d’ubiquité (…) il faut renforcer l’ensemble des effectifs”, plaide Florence Berthout. Elle décrit plusieurs “quartiers historiques (qui) sont extrêmement fréquentés”, c’est “aussi un lieu majeur en vie universitaire”.

Le véhicule a stationné pendant près de “deux heures”

Une bonbonne, vide, se trouvait dans l’habitacle du véhicule, l’ensemble des six autres, pleines, dans le coffre. La voiture était comme abandonnée, l’ensemble des feux de détresse allumés, sans plaque d’immatriculation. Aucun système de mise à feu n’a été retrouvé. 

Une voiture contenant sept bonbonnes de gaz a été retrouvée dimanche dans une contre-allée, près en cathédrale Notre-Dame de Paris (5ème arrondissement).

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *