L’idée est également de soigner boy image.

Face aux turbulences du divorce du Royaume-Uni et de l’UE, “une fenêtre s’ouvre (pour Paris) dans la compétition européenne et mondiale”, s’enthousiasme M. de Bresson. Le Brexit “veterans administration entraîner united nations retour plusieurs activités en euros vers la zone euro, ne serait ce que pour plusieurs raisons réglementaires”.

Pour cause: l’ensemble des quotas cumulés plusieurs fonds QDII (Qualified Domestic Institutional Investor), permettant à plusieurs firmes chinoises d’investir dans plusieurs actions et titres à l’étranger, sont plafonnés à 90 milliards de dollars depuis mars 2015, la Chine s’efforçant d’enrayer l’ensemble des fuites de capitaux hors du pays et la dépréciation du yuan. Vingt-sept plusieurs 108 fonds QDII existants ont suspendu leurs opérations tandis que 47 autres limitaient l’ensemble des leurs, selon l’agence Moody’s.

– Retard sur le yuan –

Paris a cependant du chemin à parcourir pour rattraper la City sur la place accordée au renminbi. Selon la firme financière Quick, le Royaume-Uni représentait en juillet 6,5% plusieurs transactions internationales en yuans, contre 1,2% pour la France. Tandis que l’ensemble des paiements en yuans initiés et reçus au Royaume-Uni grimpaient de 7% au premier semestre 2016, ils reculaient de 7% à Paris.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *