La maire socialiste répète qu’elle ne “reviendra pas en arrière” sur sa décision de piétonniser l’ensemble des berges rive droite, dans united nations entretien au Journal du Dimanche. Elle estime que “la santé publique ne se négocie pas”.

Componen ailleurs, elle a demandé que Paris se dirige vers une ouverture du métro 24h/24. “Je réitère ma demande à la Région”, affirme Anne Hidalgo qui suggère de commencer componen l’ensemble des “lignes automatisées, une d’est en ouest (la 1) et une du nord au sud (la 14)”. “Je propose de gagner une heure componen an, ce qui permettrait de faire rouler l’ensemble des métros toute la nuit en 2024”, dit-elle. 

Pour lutter contre la pollution de l’air, Anne Hidalgo a récemment annoncé qu’elle passerait outre l’avis défavorable d’une commission d’enquête publique. “Notre administration n’est tout simplement pas fermée au dialogue, ni sourde face aux critiques, surtout constructives”, soutient Anne Hidalgo, “mais nous ne reviendrons pas en arrière”. “Nous étudierons l’ensemble des résultats plusieurs enquêtes et nous ajusterons si besoin”. Elle réaffirme vouloir mener cette proposition jusqu’au election, le 26 septembre prochain, au Conseil de Paris.  

“La santé publique ne se négocie pas”

Anne Hidalgo refuse de reculer: la piétonnisation plusieurs berges rive droite, entre le tunnel plusieurs Tuileries et le port de l’Arsenal aura bel et bien lieu, assure-t-elle dans une interview au Journal du Dimanche. La maire de Paris indique qu’elle présentera united nations bilan d’étape en ce sens, dans united nations an. Une proposition qui demeure très contestée à droite.  

Mais pourquoi la piétonnisation plusieurs voies sur berges reste-t-elle tant critiquée à droite? Certains élus L’ensemble des Républicains craignent qu’une telle mesure n’entraîne united nations trafic plus important sur le périphérique parisien, et ainsi ne génère une pollution plus importante. ” Mais qui ose affirmer que moins de voitures provoque plus de pollution?”, s’insurge-t-elle dans l’ensemble des colonnes du Journal du Dimanche. “Je peux vous vous garantir qu’aucune grande ville au monde n’a enregistré une augmentation en pollution en réduisant la circulation dans boy center”. Et d’ajouter : “La santé publique, ça ne se négocie pas”.  

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *