Monde

Plus de 5 000 résidents d’Albay évacuent en raison des cendres du volcan Mayon éruptions

Plus de 5 000 résidents d’Albay évacuent en raison des cendres du volcan Mayon
 éruptions

Un ordre d’évacuation est en vigueur pour 17 barangays dans la zone de danger permanent de 6 kilomètres autour du volcan Mayon

Publié 20:45, 14 janvier 2018
Mis à jour 21h35, 14 janvier 2018

FUIR POUR LA SÉCURITÉ. Les personnes évacuées se réfugient à l’école primaire de Cabangan à mesure que le volcan Mayon redevient rétif. Toutes les photos de Rhaydz B. Barcia / Rappler
LEGAZPI CITY, Philippines – Plus de 5 000 personnes dans 3 municipalités d’Albay ont fui leur domicile à cause du volcan Mayon, en pleine effervescence, le dimanche 14 janvier.
Deux autres éruptions phréatiques ou à vapeur ont été enregistrées dimanche – une à 8h49 et une autre à midi.
Selon le Bureau de la sécurité publique et des urgences de l’Albay (APSEMO), 1 547 familles ou 5 857 personnes ont été évacuées de Camalig, Guinobatan et Malilipot.
L’évacuation avait commencé samedi soir, le 13 janvier, en raison de l’éruption de cendres à 16h21 ce jour-là.
L’APSEMO avait ordonné l’évacuation des résidents à l’intérieur de la zone de danger permanent (PDZ) de 6 km.
Le PDZ de 6 km comprend les barangays de Quirangay, Sua, Tumpa et Tinubran à Camalig; Tandarora et Maninila à Guinobatan; Miisi, Budiao et Matnog à Daraga; Calbayog et Canaway à Malilipot; Buang, Buhian et Magapo dans la ville de Tabaco; et Baligang et Amtic dans la ville de Ligao.
Les résidents à l’extérieur du PDZ de 6 km qui subissent des chutes de cendres devraient également prendre des mesures de précaution.
“Veuillez porter [un] masque de protection contre la poussière ou un chiffon humide et humide pour couvrir votre nez et votre bouche”, a déclaré le gouverneur de l’Albay, Al Francis Bichara.
ASHFALL. Un homme utilise un tissu blanc pour couvrir sa bouche et son nez à Camalig, Albay au milieu des cendres du volcan Mayon.
Bichara a également suspendu les classes préscolaires à l’école secondaire le lundi 15 janvier dans toutes les écoles publiques et privées couvertes par l’ordre d’évacuation.
“La suspension des cours entrera en vigueur demain (lundi) jusqu’à ce qu’elle soit levée dans toutes les écoles publiques et privées situées dans des barangays identifiés où les évacués de Mayon utilisent les salles de cours pour donner à ces écoles suffisamment de temps pour organiser un cours spécial” il a dit.
L’hôpital régional de formation et d’enseignement de Bicol (BRTTH) est également passé en alerte la levée de l’alerte du volcan Mayon du niveau 1 au niveau 2.
Dr Eric Raborar a déclaré que le service d’urgence de l’hôpital est en attente de cas possibles liés aux éruptions de cendres.
Pendant ce temps, l’Institut philippin de volcanologie et de sismologie (Phivolcs) a conseillé aux autorités de l’aviation civile de dire aux pilotes “d’éviter de voler près du sommet du volcan car les cendres de toute éruption soudaine peuvent être dangereuses pour les avions”.
“Sur la base de la configuration saisonnière du vent, les événements de cascade peuvent très probablement se produire du côté sud-ouest du volcan”, a ajouté Phivolcs. – Rappler.com

Post Comment