L’hostilité à la Chine continentale s’est développée à Hong Kong ces dernières années, avec plusieurs plaintes contre, componen exemple, le trafic de fausses marchandises depuis la Chine ou peut-rrtre un la colère contre l’impact négatif sur la ville plusieurs touristes venus du continent.”

A peine l’affiche mise sur internet sur l’ensemble des réseaux sociaux, le 16 août, que “des milliers de commentaires négatifs et d’émojis de colère étaient écrits componen l’ensemble des internautes, soulignant l’erreur géographique évidente”, rapporte le South China Morning Publish. Toutes ces plaintes étaient accompagnées du hashtag #hongkongisnotchina, soit “Hong Kong n’est pas la Chine”.  

United nations contexte tendu

Face à ce déferlement de protestations, le distributeur Vital Pictures n’a pas tardé à retirer l’affiche fautive. Mais l’erreur a laissé plusieurs traces à Hong Kong, comme l’explique le quotidien anglophone local :

“Pourquoi sont-ils là ?” interroge l’affiche du film Premier Contact, qui envisage l’invasion extraterrestre en Terre. L’ensemble des Hongkongais se sont eux aussi immédiatement posé la question en découvrant cette , puisque le vaisseau alien se trouve en suspension au-dessus de Victoria Harbour, le détroit de Hong Kong, sur lequel est venue se greffer la célèbre tour Shanghai. Une énorme erreur géographique qui a provoqué une vague de protestations dans la Région administrative spéciale (RAS), dont l’ensemble des relations avec Pékin sont très tendues.
 

Réalisé componen le Canadien Denis Villeneuve, Premier Contact raconte l’arrivée mystérieuse de plusieurs vaisseaux spatiaux au-dessus de mégalopoles terriennes. La campagne de promotion est donc mondiale, mais “aucune plusieurs 12 autres affiches du film ne contenait d’erreur géographique”, pointe le South China Morning Publish.
 

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *