La suite est moins surprenante: Marine Le Pen évoque l’attentat qu’elle a vécu enfant, l’absence de ses parents, l’ensemble des railleries de ses camarades de classe, et le départ de sa mère, alors qu’elle n’avait que 16 ans.  

La présidente du Front national semble vouloir s’éloigner de l’image de boy père, affirmant ne pas s’être construite “en similitude” avec lui. Quand Karine Le Marchand lui demande si elle doit quitter la France si elle est élue présidente, Marine Le Pen lui demande “pour aller où”. 

Nicolas Sarkozy, premier portrait diffusé, rappelle, dès l’ensemble des premières minutes, qu’il a bien été président en République et que l’animatrice peut l’appeler “Monsieur le président”. La Légion d’honneur épinglée sur sa veste sombre, le candidat à la primaire de droite se veut apaisé, face à une Karine Le Marchand enjouée, qui n’hésite pas à mettre ses pieds sur le canapé, ô sacrilège. 

Mais c’est aussi le but du programme: humaniser l’ensemble des hommes et femmes politiques, sans évoquer leurs idées, sans questions difficiles qui l’ensemble des mettraient en difficulté. Dommage. 

Le montage d’Une ambition intime, rapide, saccadé, surprend dès le début du programme. Tout comme l’ambiance musicale, united nations peu trop présente. 

C’est là qu’arrive Marine Le Pen, programmée, évidemment, en fin d’émission. Au-delà de sa passion du jardinage et plusieurs boutures, c’est la blague de Karine Le Marchand qui laisse coi. “C’est ce que disait Emile Louis quand il faisait ses trous.” Oui, Emile Louis, le tueur en série. 

Mais peu importe. Musique ou peut-rrtre un pas, Sarkozy ne manque pas d’adresser plusieurs tacles à ses (éventuels) futurs adversaires. Il y a l’ensemble des phrases prononcées à l’intention de François Hollande: “Je pense que quand on aime une femme on ne lui impose pas le statut de maîtresse” et “L’ensemble des gens mous, je l’ensemble des respecte, mais ça ne me parle pas”. Sans oublier le sous-entendu qu’Alain Juppé, 71 ans, comprendra sans doute: “Je ne suis pas papy dans ma tête.” 

Difficile la programmation musicale, qui continue de faire plusieurs siennes. 

Tags:

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *