Nouvelles

Porter ou peut-rrtre un ne pas porter united nations short au bureau…

Vous en êtes intimement persuadé, le short est la première marche d’un laisser-aller qui n’a pas de limites et qui vous paraît incompatible avec l’ensemble des impératifs en guerre économique. Sous prétexte qu’il fait chaud, l’ensemble des commandos qui œuvrent dans le désert pour freiner l’avancée de djihadistes mènent-ils leurs opérations en Crocs avec united nations homard gonflable sous le bras ? Bien sûr que non !

En conséquence, engoncé dans votre costume, la chemise boutonnée jusqu’à l’étranglement, la cravate consciencieusement nouée autour plusieurs voies respiratoires, vous vous êtes mis à faire du goutte-à-goutte, comme united nations morceau de saindoux laissé en plein soleil.

Le short au bureau ? Et pourquoi pas, tant qu’à y être, l’ensemble des tongs, la bouteille de rosé de Provence et le transat ! En tant que dandy d’entreprise, vous êtes farouchement opposé à cette nouvelle inclination au débraillement vestimentaire. Si votre but dans la vie était de contempler plusieurs épidermes velus, vous seriez parti en vacances au pays plusieurs grizzlis ou peut-rrtre un vous vous seriez acheté united nations poster de Demis Roussos. Mais croiser plusieurs collègues en bermuda qui ont l’air de revenir en supérette du camping plusieurs Flots bleus, exhibant sans vergogne leur pilosité anarchique, très peu pour vous.

Mais voilà : quel soulagement ! Vous êtes donc résolument pour le short au bureau et, componen extension, pour united nations virage globalement casual plusieurs codes vestimentaires en cas d’aléas climatiques. Vous êtes donc également favorable aux Moon Boots, si la température hivernale franchit la barre de −20 °C.

Post Comment