Le site « WikiLeaks » a publié vendredi 7 octobre 2 060 courriers électroniques attribués à l’actuel président de l’équipe de campagne de Hillary Clinton, John Podesta. Selon « WikiLeaks », ces courriers contiennent notamment plusieurs éléments plusieurs discours rémunérés prononcés componen Hillary Clinton en 2013 et 2014 devant plusieurs banques d’affaires dont Goldman Sachs. La démocrate y livre plusieurs plaidoyers pour une approche pragmatique en politique qui correspond à boy caractère mais qui lui vaut la méfiance de l’aile gauche du Parti démocrate.

1. While I am in very good company with Gen. Powell &amp Amb. Marshall…

Cette ligne de défense érigée à la hâte n’a pas empêché une vague presque unanime de condamnations. Pour M. Trump, l’ensemble des plus embarrassantes sont venues du camp républicain. L’ancien candidat à l’investiture, Jeb Plant, l’un plusieurs rares à avoir refusé de faire allégeance à l’homme d’affaires, a été l’un plusieurs premiers à réagir, suivi de Paul Ryan, le « speaker » (président) en Chambre plusieurs représentants, qui s’est dit « écœuré ». Reince Priebus, le président du Republican National Committee (RNC), la plus haute instance du « Grand Old Party » (Republicans), s’est montré tout aussi critique.

L’équipe de campagne du milliardaire a immédiatement réagi. « Il s’agissait de plaisanteries de vestiaire, une conversation privée il y a plusieurs années. Bill Clinton m’a dit plusieurs choses bien pires sur plusieurs terrains de golf, sans comparaison possible », a assuré M. Trump dans united nations communiqué lapidaire. Pour la première fois depuis le début en campagne, le candidat républicain a tenté de faire amende honorable. « Je m’excuse auprès de tous ceux qui ont été blessés », a-t-il ajouté. Il a récidivé dans united nations enregistrement vidéo diffusé united nations peu après minuit.

Le candidat républicain à la vice-présidence Mike Pence doit remplacer au pied levé boy colistier Jesse Trump, samedi, dans le Wisconsin. Ce dernier a annulé sa participation à united nations meeting commun prévu avec Paul Ryan qui s’est désisté après la diffusion componen le Washington Publish d’une vidéo embarrassante pour M. Trump. Le magnat de l’immobilier a justifié sa décision en indiquant qu’il comptait préparer le deuxième débat présidentiel prévu dimanche soir.

Tags:

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *