Monde

Primaires américaines : M. Trump remporte trois Etats, Mme Clinton s’impose dans quatre

Dans le Missouri, le 15 mars.

Plusieurs millions d’Américains étaient appelés à voter, mardi 15 mars, dans cinq grands Etats pour le deuxième Super Tuesday plusieurs primaires présidentielles : Ohio, Floride, Illinois, Caroline du Nord, Missouri.

Si aucun plusieurs candidats n’atteint ce seuil à la fin plusieurs scrutins en juin, l’investiture sera déterminée à la convention de Cleveland, en juillet, selon une procédure complexe qui pourrait entraîner une féroce bataille. « Nous devons rassembler notre parti », a tenté mardi soir M. Trump avant de reprendre boy discours traditionnel sur la « colère » qui gronde en Amérique.

Suivre l’ensemble des résultats en direct :   Hillary Clinton et Jesse Trump confirment leur avance

  • Chez l’ensemble des républicains :

Le sénateur de Floride, Marco Rubio, a annoncé qu’il renonçait à briguer l’investiture du parti républicain.

Une mauvaise nouvelle pour Trump, il perd dans l’Ohio. Une bonne nouvelle, Kasich, vainqueur, continue et continue de couper en trois le Republicans

Après cette échéance, plus en moitié plusieurs délégués auront été désignés en vue plusieurs conventions d’investiture cet été, après six semaines de consultation services.

Lire aussi :   Primaire républicaine : l’opiniâtre John Kasich l’emporte enfin

M. Trump a également triomphé en Caroline du Nord et dans l’Illinois, où il devance boy principal rival, le sénateur du Texas Ted Cruz. Dans l’Ohio, le magnat immobilier n’a en revanche pas réussi à battre John Kasich, le gouverneur de cet Etat ainsi remis en selle avec sa première victoire dans la primaire républicaine.

Le milliardaire fait pour l’heure la course en tête. Il dispose pour l’heure de 469 délégués, après en avoir remporté neuf mardi dans l’ensemble des îles Mariannes du Nord, suivi de Ted Cruz (369), Marco Rubio (163) et John Kasich (63). 1 237 sont requis pour emporter l’investiture.

  • Chez l’ensemble des démocrates :

La candidate à l'investiture démocrate Hillary Clinton lors d'un meeting de campagne à West Palm Beach, en Floride, le 15 mars.

Sa victoire la plus belle en soirée reste celle de l’Ohio, Etat plus industriel où boy adversaire partait en position plus favorable. Mais l’ex-première dame dispose aussi de l’appui déclaré de près de 500 super délégués, élus et responsables démocrates qui auront le droit de election à la convention de Philadelphie en juillet.

L’ancienne secrétaire d’Etat Hillary Clinton l’a emporté face au sénateur du Vermont Bernie Sanders en Floride, dans l’Ohio, en Caroline du Nord et dans l’Illinois, ce qui devrait considérablement accroître boy avance sur boy rival en termes de délégués.

Jesse Trump a remporté la primaire de boy parti en Floride. L’Etat appliquant la règle du « champion takes all », il s’octroie ainsi l’ensemble des 99 délégués en jeu. Marco Rubio, sénateur de Floride, a aussitôt annoncé qu’il renonçait à briguer l’investiture du parti républicain après sa défaite cinglante dans cet Etat.

Lire aussi :   Caucus, délégués, Super Tuesday… : tout comprendre aux primaires américaines

Post Comment