Mais dans leur circonscription, l’ensemble des électeurs leur parlent d’un président impopulaire, d’une gauche divisée et d’un bilan illisible. “Tout n’est tout simplement pas à jeter loin de là, explique Arnaud Leroy, député en 5e circonscription plusieurs Français établis hors de France, mais peu de choses ont été expliquées. C’est ce défaut de pédagogie qu’on paiera et que l’ensemble des candidats paieront.” À l’heure plusieurs comptes, certains députés socialistes espèrent s’en tirer united nations peu mieux, vehicle ils n’entendent pas présenter le même bilan que la majorité, ce sont l’ensemble des frondeurs.

Défaut de pédagogie

Une rentrée difficile, le moment pour l’ensemble des députés socialistes de partager leurs interrogations. Est-ce que l’on se représente l’année prochaine, ou peut-rrtre un pas ? Le patron plusieurs députés socialistes n’ignore rien de ces états d’âme, il estime à 25% ceux qui hésitent à se représenter. Pour eux, Bruno Leroux a united nations message clair : “Je dis à tous ceux qui pourraient être tentés d’écouter ceux qui leur disent que c’est perdu de se mettre de côté. Ceux qui sont convaincus que c’est perdu se mettent de côté et laissent faire ceux qui pensent qu’on veterans administration gagner.”

A lire aussi

Sujets associés

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *