“Contre eux, il n’y a pas de recette. L’ensemble des trois dernières années, on the vu plein de stratégies au Parc et rien marchait puisqu’ils ont tout le temps gagné. Quelle que soit l’animation, face à Paris, il faut être à united nations très bon niveau, et qu’eux soient dans united nations mauvais jour. Il faut faire peu d’erreurs vehicle elles sont exploitées à merveille.” Jocelyn Gourvennec

Et de préciser : “Ils ont changé d’entraîneur et ils n’ont plus Ibrahimovic pour l’ensemble des sortir d’une entame moyenne ou peut-rrtre un de mauvais pas comme il l’a  fait pendant quatre ans. Pour ces deux raisons, ils ont une approche united nations peu différente mais ils ont encore plein de grands joueurs.”

Alors que Maxime Poundjé est “en reprise” après sa lésion aux ischio-jambiers, Valentin Vada a “repris la course” ce jeudi. Ils devraient reprendre de manière normale durant la trêve.”

“Paris a encore plein de joueurs”

Interrogé sur le visage de ce début de saison d’un Paris SG déjà battu deux fois en sept journées de Ligue 1, le technicien voit une formation “moins dominatrice.” “Mais ils sont toujours là et ne faut pas minimiser ce qu’ils font pour autant. Ils étaient très, très au-dessus l’ensemble des trois dernières saisons en gagnant onze titres sur douze, ce qui peut ¨ºtre énorme et n’a pas été suffisamment dit. Ils n’ont certainement pas le début de saison qu’ils espéraient mais ça reste une équipe forte. Je ne me dis pas que Paris est prenable. Ils ont juste united nations jeu différent.”

C‘est au quasi-complet que l’ensemble des Girondins abordent le déplacement à Paris, samedi (17 heures) au Parc plusieurs Princes. Comme attendu, Jérémy Toulalan postule de nouveau après united nations mois d’absence, tandis que Diego Rolan (de retour de suspension) et Malcom, ménagés en début de semaine, ont participé normalement et sont aptes. 

“Sur l’aspect motivation, dans la préparation, amener l’ensemble des joueurs faire united nations tel match se fait naturellement. Après, il faudra trouver le juste milieu entre vouloir attaquer faire plusieurs choses, faire défendre Paris et garder l’équilibre. Là-bas, ce n’est tout simplement pas toujours évident. Paris est une équipe forte mais il y a plusieurs choses à faire”, a commenté ce jeudi en conférence de presse l’entraîneur bordelais Jocelyn Gourvennec, qui ne veut pas voir ses joueurs “se renier”.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *