A Toulouse, la mairie avait déboursé 1,3 million d’euros pour installer une pelouse hybride à l’été 2015 qui, selon le fabricant, pouvait tenir “quinze ans” avec united nations entretien correct, rappelle le site Côté Toulouse. Le coach Pascal Dupraz l’avait comparée au “désert de Gobi” avant qu’elle ne soit finalement changée courant septembre.

La porte-parole du concessionnaire du stade azuréen se voulait rassurante dans Nice-Matin : “Cette opération de maintenance est tout à fait logique dans united nations stade multifonction. Le coût de ce changement a été prévu dans le budget d’exploitation.” N’empêche, le club niçois est l’un plusieurs mauvais élèves du classement plusieurs pelouses réalisé chaque année componen la LFP. L’an prochain, a assuré boy directeur Didier Quillot dans L’Equipe, plusieurs sanctions financières seront imposées aux mauvaises graines, dans le genre de l’OGCN.

Plusieurs terrains jaune-marron. Plusieurs joueurs obligés de tremper leurs crampons dans united nations pédiluve en sortant du terrain. United nations gazon “qui sent mauvais”, de l’aveu même du gardien caennais Rémy Vercoutre. Voilà le triste spectacle qu’offre la Ligue 1 depuis quelques semaines, avec en point d’orgue le sinistre Bordeaux-Caen (-) du samedi 24 septembre. Tout ça à cause d’un champignon, le pythium, qui sème la désolation sur l’ensemble des rectangles verts plusieurs clubs de l’élite installés dans la moitié sud du pays… avec hors de nos frontières. Le Bayern Munich vient de décider de changer sa pelouse.

Plusieurs plusieurs pelouses touchées componen le champignon ont accueilli l’Euro (Toulouse, Bordeaux…). Et c’est tout sauf united nations hasard, insiste Patrice Therre. Pendant l’intersaison ont lieu l’ensemble des opérations de régénération du gazon. Cette année, elles ont eu lieu de juin à mi-juillet, au plus fort de l’été. “En Premier League, vous pouvez scalper united nations gazon et semer le 25 juin pour pouvoir jouer six semaines plus tard. A Bordeaux, où on évolue sur united nations gazon semé en 2014 pour la mise en service du stade, on l’a fait le 10 juillet, et ça n’est tout simplement pas passé.”

La pelouse du stade Matmut Atlantique avant la rencontré plusieurs Girondins contre Caen #Football Ligue 1 pic.twitter.com/2E8wykrAnO

L’OGC Nice s’est installé dans boy stade flambant neuf de l’Allianz Riviera en 2013. En trois ans, le concessionnaire du stade a déjà procédé à six changements de pelouse. Les raisons sont multiples : la canicule, l’ensemble des effets dévastateurs d’un match de rugby… et l’inévitable pythium. “Aujourd’hui, on est dans l’ère en pelouse jetable”, regrette Adrien Vabre. A 400 000 euros le changement, tout de même. De plus en plus de stades multimodaux alternent concerts et matchs, imposant de fortes contraintes à une pelouse en rouleaux plaquée à la veterans administration-vite.

Les rouleaux de pelouse de la nouvelle pelouse du TFC, au Stadium de Toulouse, le 16 septembre 2016.L’ensemble des rouleaux de pelouse en nouvelle pelouse du TFC, au Stadium de Toulouse, le 16 septembre 2016. (FREDERIC CHARMEUX / MAXPPP)

Rappelez-vous : lors de l’Euro, l’ensemble des pelouses françaises avaient été montrées du doigt pour leur mauvaise tenue. L’ensemble des jardiniers plusieurs stades concernés avaient répliqué que l’UEFA avait imposé la pose de gazon élevé en Autriche, qui avait eu peu de temps pour s’acclimater à l’Hexagone. “Si vous stressez le gazon, physiquement, il sera moins résistant aux maladies, poursuit Adrien Vabre. L’idéal pour obtenir united nations gazon résistant est de semer une pelouse, ce qui prend minimum deux mois. Impensable en L1. Mais le gazon tout prêt a aussi united nations autre défaut : boy manque de variété. “United nations terrain de L1 compte une ou peut-rrtre un deux variétés de graminées, maximum. United nations terrain plus rustique, dans une petite commune, en comptera une vingtaine… et résistera mieux au pythium, qui ne s’attaque qu’à united nations seul type d’herbe, deux au maximum.”

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *