Monde

Qatari cheikh dit être «détenu» aux EAU

Qatari cheikh dit être «détenu» aux EAU

DOHA (AFP) – Un membre controversé de la famille royale du Qatar affirme être détenu aux Emirats arabes unis, ont rapporté dimanche 14 janvier les médias, huit mois après le début d’une crise entre les Etats du Golfe.
Le cheikh Abdullah ben Ali Al-Thani, un royal peu connu, est apparu comme un médiateur improbable en août, quelques semaines après que Riyad et Abu Dhabi aient rompu leurs relations avec Doha.
Une vidéo diffusée en ligne, également diffusée par la chaîne de télévision qatarie Al-Jazeera, montre le cheikh assis dans un fauteuil avertissant qu’il avait “peur que quelque chose puisse m’arriver qui serait imputé au Qatar”.

“Je suis maintenant à Abu Dhabi, où j’ai été l’invité de (prince héritier des EAU) Cheikh Mohammed” bin Zayed al-Nahyan, at-il dit.
“Ce n’est plus le cas, je suis maintenant détenu”, a déclaré le cheikh Abdullah.
“Je tiens à préciser que le peuple du Qatar est innocent”, a déclaré le cheikh. “Cheikh Mohammed porte l’entière responsabilité de tout ce qui m’arrive.”

La vidéo n’a pas pu être immédiatement authentifiée, alors que les responsables émirati n’étaient pas immédiatement disponibles pour commenter.
L’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, l’Egypte et Bahreïn ont rompu leurs relations diplomatiques et commerciales avec le Qatar en juin au sujet des allégations selon lesquelles Doha soutenait les extrémistes islamistes et entretenait des liens étroits avec son rival régional, l’Iran.
Doha nie les accusations.
En août, le cheikh Abdullah a rencontré le puissant prince héritier saoudien Mohammed bin Salman pour négocier la réouverture d’une frontière terrestre afin de permettre aux pèlerins qatari d’effectuer le pèlerinage musulman annuel dans la ville saoudienne de La Mecque.
C’était la première rencontre publique de haut niveau entre les deux nations depuis l’éclatement de la crise diplomatique.
Doha a rapidement fait remarquer qu’il était en Arabie saoudite pour une mission personnelle et qu’il ne représentait pas le gouvernement.
Cheikh Abdullah appartient à une branche de la famille royale Al-Thani qui a vu son pouvoir érodé, mais est toujours bien connecté dans le Golfe.

Post Comment