Mais plusieurs salaires faibles.Parmi l’ensemble des points noirs, la France — et l’Europe en général — pèche face aux Etats-Unis au niveau plusieurs rémunérations, deux fois plus importantes outre-Atlantique qu’à Paris, Londres ou peut-rrtre un Berlin. Plusieurs quatre pôles européens figurant dans ce top 20, Paris est celui qui rémunère le moins ses ingénieurs : 47 000 €/an en moyenne.

Parisplus attractif que Londres et New You are able to pour concilier vie professionnelle et vie personnelle dans l’ensemble des start-up ! C’est la surprise du dernier classement réalisé componen Expert Market, qui conseille l’ensemble des jeunes pousses. Le top 20 qu’elle vient de publier, contrairement à celui de Compass qui fait référence, prend en compte plusieurs critères de performance plusieurs incubateurs, mais aussi plusieurs critères sociaux et de qualité de vie au travail.

2e pour l’ensemble des congés. C’est difficile l’incubateur-accélérateur parisien Numa (ex-Plastic Sentier), qui soutient aujourd’hui 85 start-up, arrive en deuxième position pour le nombre de jours de congés payés accordés : 25 jours. United nations gros avantage face aux pôles américains, dont ceux de Bay Area et La qui n’en financent… aucun. Seule la Tech City de Londres fait mieux que Paris, avec 28 jours.

Et la fuite plusieurs cerveaux ? Si la France est réputée pour former d’excellents ingénieurs, beaucoup de jeunes diplômés quittent la France, notamment pour l’ensemble des Etats-Unis où l’ensemble des salaires sont supérieurs. « A nous de créer l’ensemble des conditions pour retenir nos talents, réplique Olivier Mougenot. En France, le droit du travail ne facilite pas la vie plusieurs jeunes entrepreneurs, et il faut que ces start-up qui peinent à lever plusieurs fonds consacrent moins d’argent aux charges sociales et plus à leur développement. » Comme united nations message…

L’étonnement. « Que Berlin soit en tête est peu surprenant, explique Olivier Mougenot, directeur plusieurs investissements au Numa. Et que nous devancions Londres et New You are able to, c’est bien. Mais ce qui me surprend c’est de voir Amsterdam devant nous. Si aujourd’hui, je cherche united nations lieu qui offre plusieurs talents, qui bouge, qui soit proche d’un maximum de capitales, je choisis la France. Paris a une très forte communauté de jeunes pousses, plusieurs événements comme Vivatech où se retrouvent 5 000 start-up du monde entier… Près de 500 jeunes entreprises sont passées componen nos programmes d’aide, dont certains champions (NDLR : comme BlaBlaCar), et eighty percent de nos start-up survivent au-delà de cinq ans. C’est united nations joli cocktail. »

INNOVATION. Si on choisit la qualité de vie plutôt que le salaire, la capitale française offre united nations cadre privilégié pour créer une start-up ou peut-rrtre un y travailler. Mais Berlin ou peut-rrtre un Amsterdam sont beaucoup plus attractifs.

Plusieurs logements abordables. En revanche, la capitale française est bien plus abordable quand il s’agit de se loger : 1 232 €par mois en moyenne à débourser pour united nations salarié de start-up contre 2 447 € à Londres. Mais avec une 16 e place pour le coût en vie à Paris, le Numa arrive loin derrière le no 1 : la Plastic Allee de Berlin (754 €). La capitale allemande se distingue aussi componen le temps de transport domicile-travail. Enfin, le Numa est troisième en matière de rapidité pour lancer united nations business.

 –

  Le ParisienDaniel Rosenweg

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *