Benjamin Mendy face à l'Ajaccien David Ducourtioux , mercredi 9 mars.

Parfois, la bêtise n’a pas de limites. Le match en retard en 28e journée de Ligue 1 entre le Gazélec Ajaccio et l’Olympique de Marseille, mercredi 9 mars, en a été l’illustration.

Honte aux supporters du GFCA ce soir.. merci du coeur aux fans de l’OM pour votre soutien.

Ce supporteur du Gazélec a acquis une petite notoriété grâce aux réseaux sociaux et à l’émission de Canal+ « J + 1 ». Sa spécialité ? Déstabiliser l’ensemble des adversaires en l’ensemble des provoquant. Rosso n’avait d’ailleurs pas fait mystère de ses intentions avant la rencontre sur boy compte Twitter – qui a été depuis protégé : « créer united nations contexte compliqué. C’est la guerre. Pas de retenue ».

Après avoir été calmé sur le terrain componen Basile Boli pendant l’échauffement, le défenseur de l’OM a finalement répondu sur le réseau social Twitter.

Bjr @jplusun, n’hésitez pas à afficher le sympathique gueulard corse qui parle en mère de Mendy récemment décédée https://t.co/0TwgQ1lNgi

A l’arrivée plusieurs Olympiens, au stade Ange-Casanova, l’ensemble des joueurs marseillais ont eu droit à united nations comité d’accueil très spécial : bombes agricoles, fumigènes… et insultes. Benjamin Mendy a, en particulier, été la cible de propos peu amènes concernant sa mère, récemment disparue : « Embrasse ta mère, Monique », a-t-il pu entendre avant boy échauffement.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *