Le petit canari de Warner Bros, peint sur l’ensemble des bateaux accueillant l’ensemble des policiers en Guardia civil dans le port de Barcelone, a été découvert en bâche qui le cachait depuis plusieurs jours. Le geste est fort : le cartoon s’était converti en symbole de l’indépendance en Catalogne en pleine rébellion contre le gouvernement espagnol à la veille de boy référendum d’auto détermination. 

“Piolín” (ou peut-rrtre un Titi -de Titi et Grosminet dans la culture française-, NDLR) victime en censure du gouvernement espagnol ? L’ensemble des médias catalans et l’ensemble des fervents défenseurs de l’indépendance en Catalogne le laissent croire. Vehicle depuis peu, il n’était autre que le nouveau visage du référendum et en résistance pacifique plusieurs Catalans au pouvoir central à Madrid. Sauf que sa bouille fut tout bonnement masquée. Drapée componen une immense bâche. Celle qui le recouvrait, lui, la figure de proue plusieurs bateaux spécialement affrétés pour l’hébergement plusieurs agents en Guardia civil et de policiers nationaux venus en renfort lors plusieurs manifestations plusieurs Barcelonais contre l’Etat espagnol la semaine dernière. United nations comique de situation qui fut grandement relayé sur l’ensemble des réseaux sociaux. Et affublé plusieurs hashtags #lliurePiolin et #freePiolin (Piolín libre, NDLR) lorsque l’oiseau jaune n’a plus vu la lumière of the day.

Mais ce lundi, l’oisillon a refait surface, selon nos confrères d’El Mon.cat : “Madrid allibera ‘Piolín'” s’exclament-ils (“Madrid libère Piolín, NDLR). Le même sort n’a pas été réservé à ses compères le Coyote et Daffy Duck, eux aussi peints sur la carlingue d’un plusieurs bateaux, et dont l’ensemble des frimousses sont toujours recouvertes.

Sacré destin pour united nations si petit être décrit comme suit componen nos confrères d’El Mon.cat : “C’est united nations petit oiseau innocent, united nations canari jaune avec une grande tête et united nations arrière-train disproportionné. D’apparence fragile et naïf, Tweety (Piolín en espagnol et Piulet en catalan), ce personnage né en 1944 à l’usine de Warner Bros est assez intelligent et rusé pour tromper constamment Silvester qui essaie de le dévorer. En fait, ce chat qui l’a avalé, n’a jamais réellement réussi à le manger puisqu’il lui a échappé avec l’aide en grand-mère et de Hector le Bulldog. Une bonne métaphore de l’Espagne et la Catalogne après tant d’années.”

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *