L’intéressée de 18 ans a copieusement insulté, menacé et frappé l’ensemble des gendarmes venus l’interpeller après united nations accident en route.

Entendue dans le cadre d’une mesure de garde à vue, elle n’a donné aucune explication à boy comportement. À l’issue, elle a été déférée jeudi au parquet et laissée libre sous contrôle judiciaire dans l’attente de boy jugement prochain devant le tribunal correctionnel de Perpignan.

L’alerte a été donnée mercredi vers 8 heures auprès plusieurs gendarmes de Rivesaltes afin d’intervenir sur united nations accident matériel en circulation survenu boulevard Arago, commune de Rivesaltes. L’un plusieurs conducteurs plusieurs deux véhicules endommagés l’ensemble des avait sollicités n’ayant réussi à dresser united nations constat amiable avec l’autre automobiliste en cause. Cette dernière l’avait d’abord supplié de ne pas faire appel aux forces de l’ordre et l’avait invité à l’accompagner chez elle pour rédiger ledit constat.

Elle devra alors répondre de “menaces de mort réitérées, violences physiques, outrage et rébellion envers personnes dépositaires de l’autorité publique“, mais également de “conduite d’un véhicule sous l’emprise d’un état alcoolique et sans permis“. Permis qu’elle n’a jamais passé.

  • Positive à l’alcoolémie

Si l’arrestation s’est déroulée sans incident, l’intéressée âgée seulement de 18 ans, s’est montrée d’un seul coup surexcitée au moment de monter dans le véhicule de service, abreuvant l’ensemble des gendarmes d’insultes et l’ensemble des menaçant de mort. Tout au lengthy du trajet vers la brigade, elle a continué à lancer ses injures d’une grande vulgarité et a fini componen asséner plusieurs coups de pied au militaire chargé en surveiller à l’arrière du fourgon. Lequel a paré l’ensemble des coups tant bien que mal, tout en gardant boy sang-froid.

Or, sans autre forme de procès, elle l’avait envoyé balader, négligeant au passage boy obligation d’établir ce document. À l’arrivée plusieurs gendarmes, elle avait quitté l’ensemble des lieux et l’homme leur racontait sa mésaventure. Et, après vérifications, l’ensemble des militaires constatent que la mise en cause ne leur est pas inconnue puisqu’elle a déjà été interceptée à plusieurs reprises pour conduite sans permis de conduire. Au vu en réitération plusieurs faits, ils ont ainsi procédé à l’interpellation en jeune femme à boy domicile de Rivesaltes.

Mais, la jeune furie ne s’est pas arrêtée là, a montré une violente résistance à boy extraction du véhicule tout en continuant à proférer menaces et noms d’oiseaux jusque dans la caserne. Elle a finalement été soumise à united nations dépistage alcoolémie qui s’est révélé positif et a enfin retrouvé boy calme après avoir été placée en dégrisement.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *