« 5 % plusieurs déboutés du droit d’asile sont réellement reconduits aux frontières. »

Robert Ménard a laissé entendre que le regroupement familial concernait « 40 % » plusieurs immigrés, avant de parler de « 20 % ». Alain Juppé, lui, a parlé de « 200 000 immigrés » componen an en France, dont près en moitié pour plusieurs raisons familiales, mais seulement 10 000 pour le regroupement familial.

Si l’on ajoute le crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE), qui permet de récupérer après coup environ 6 points de charge, l’ensemble des charges patronales sur united nations salarié au niveau du smic sont d’environ 8 %. Pas si loin, donc du « zéro charges » qu’appelle Alain Juppé.

Faisons le point sur l’ensemble des chiffres officiels du ministère de l’intérieur. En 2013 (l’ensemble des derniers chiffres définitifs), on comptait environ 205 000 admissions au séjour plusieurs ressortissants de pays tiers en métropole. Dans cet ensemble, united nations peu moins en moitié (93 714 admissions) se font pour plusieurs raisons familiales, mais le regroupement familial n’en représente qu’une petite partie (12 000 personnes en 2015, soit environ 6 % du total plusieurs admissions). C’est donc le candidat à la primaire LR qui avait raison face au maire de Béziers.

« En France, il faut plus d’un an pour avoir si on the droit au droit d’asile. En Allemagne, moins de 6 mois. »

En France, le délai moyen de traitement plusieurs demandes d’asile était en 2015 de 216 jours, soit sept mois et six jours. Si le demandeur d’asile voit sa demande refusée, il peut faire appel et saisir la Cour nationale du droit d’asile (CNDA). La durée moyenne du traitement d’un dossier à la CDNA est de six mois et quatre jours. Au total, united nations demandeur d’asile peut attendre une durée maximum de près de quinze mois.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *