La prise en charge plusieurs mineurs étrangers a explosé passant de 1 000 bénéficiaires en 2002 à 10 000 en 2016 pour united nations coût de 50 000 euros componen personne et componen an. L’Allocation personnalisée d’autonomie versée aux plus de 60 ans progresse également, sous l’effet du vieillissement en population : +1,six percent en 2015 et plus d’un 1,two million de bénéficiaires. Dominique Bussereau a alerté : « L’APA devient united nations problème plus grave même que le RSA dans certains départements, comme l’ensemble des Ardennes ».

RSA : + nine percent componen an depuis 2012

Or, une quarantaine de conseils départementaux prévoient déjà d’être dans le rouge en 2016. La promesse du ministre plusieurs Collectivités Jean-Michel Baylet de débloquer 200 millions en fin d’année pour garantir en décembre le versement du revenu minimum aux personnes sans ressources ne calme pas la colère. L’an dernier, le problème s’était posé pour une dizaine de départements et l’Etat avait mobilisé, dans l’urgence, une aide de 50 millions dont dix pour le Nord. L’équivalent de quatre jours de RSA, avait ironisé Jean-René Lecerf, boy président : le budget mensuel du RSA atteint 65 millions dans le Nord.

En 2015, elles ont atteint 10,2 milliards dont 4 restés à la charge plusieurs départements (contre 3,3 en 2014). « L’ensemble des two percent supplémentaires pour l’ensemble des bénéficiaires, c’est 300 millions en plus pour l’ensemble des départements », souligne Pierre Monzani, directeur général de l’ADF.

« Le gouvernement, sans aucune concertation, signe plusieurs chèques en bois, avec le chéquier plusieurs départements », dénonce Dominique Bussereau, président (L’ensemble des Républicains) de l’Assemblée plusieurs départements de France (ADF). L’augmentation de two percent du RSA au 1er septembre, décrétée componen le gouvernement, passe mal dans l’ensemble des départements, en majorité de droite.

Encore dans le rouge en 2016

Annoncée à la veille du Congrès de l’ADF, cette hausse vient amplifier la colère plusieurs élus départementaux sur ce dossier et celui, plus global, de l’augmentation plusieurs dépenses sociales à leur charge sur fond de réduction plusieurs recettes. Réunis jusqu’à demain à Poitiers, ils veulent passer à l’offensive. A sept mois en présidentielle, ils doivent adopter une série de propositions dans ce domaine, entre autres. Ils présenteront leur feuille de route le 2 février aux candidats.

Renationalisation dans l’impasse

Le Revenu de Solidarité Active, c’est le « gros morceau » de l’aide sociale plusieurs départements. Perçu componen 2,5 millions de foyers, il représente 58 % du montant plusieurs trois Allocations Individuelles de Solidarité. Depuis 2012, l’ensemble des dépenses du RSA progressent de nine percent en moyenne componen an sur fond de chômage record. 

Dans ce contexte, le projet de Manuel Valls de « renationaliser » cette allocation de solidarité à partir de 2017 avait initialement été accueilli favorablement. Mais l’ensemble des négociations ont échoué en juin. Dans l’impasse, l’ADF, de menaces en propositions, réclame une refondation complète de ses dépenses sociales qui s’élèvent à 36 milliards. D’autant que l’ensemble des départements affrontent plusieurs besoins nouveaux.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *