Selon la même source, l’ensemble des trois joueurs ne disposaient pas plusieurs autorisations qui auraient pu justifier la présence de ces substances interdites. Avertie componen l’AFLD, la Fédération française de rugby (FFR) dispose de quarante jours à compter en notification pour mener boy enquête et décider si l’emploi de ces produits était justifié médicalement. Dans le cas inverse, une procédure disciplinaire devrait être ouverte.

L’agent de Dan Carter et Joe Rokocoko, affirme ce vendredi matin à united nations journal néo-zélandais que l’ensemble des deux joueurs du Racing 92 étaient sous traitement et que le nécessaire avait été fait, à leurs yeux, pour obtenir une autorisation d’usage thérapeutique.

Se dirige-t-on vers united nations scandale ? L’ensemble des révélations de l’Équipe sont pour le moins troublantes. Ce vendredi, le quotidien sportif assure que plusieurs traces de corticoïdes ont été retrouvées dans l’ensemble des urines de Dan Carter, Joe Rokocoko et Juan Imhoff, joueurs du Racing 92, lors en finale du dernier Top 14 remportée componen le club francilien contre Toulon.

Le contrôle surprise réalisé sur tous l’ensemble des joueurs en finale, le 24 juin à Barcelone, componen l’Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) a permis de détecter chez ces trois titulaires en même équipe des traces de ces produits interdits en compétition sans autorisation, sauf cas particuliers, affirme le quotidien sportif dans boy édition sur internet.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *