Le match : 34-17Ce n’était pas qu’une impression, le jeu de Castres a gagné à l’automne en consistance. En dépit d’une mise en jambes poussive, l’ensemble des Tarnais ont effectivement dominé leur sujet face à Toulon, même s’ils ont connu une fin de match pénible marquée componen united nations essai de Jean-Charles Orioli, moins de dix minutes après boy entrée en jeu. Il sera vrai qu’ils ont imprimé united nations rythme infernal à la rencontre, franchissant le rideau défensif à maintes reprises, pêchant parfois dans la finition. Tenaces, ils sont même allés chercher le point du bonus offensif, grâce à united nations essai de Tudor Stroe deux minutes après la sirène.Le film du matchLe joueur : Ebersohn était en jambesOn attendait Ma’a Nonu, la star néo-zélandaise. On the vu Robert Ebersohn, le center sud-africain, auteur de deux essais, le second au nez et à la barbe de l’ancien All-Black après united nations slalom de plus de trente mètres. Il aurait même pu en inscrire united nations troisième, invalidé pour united nations en-avant discutable. Egalement actif en défense, l’ancien Montpelliérain n’avait encore jamais marqué sous le maillot du CO. Il a laissé ce samedi une excellente impression et justifié toute la confiance que lui accorde boy entraîneur Christophe Urios.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *