Le match : 15-32La saison dernière, le MHR s’était imposé à Bordeaux (24-22), ce qui fut l’un de ses sept succès en déplacement. Ce dimanche, il a recommencé (32-15), comme cela lui est souvent arrivé en Gironde depuis la présence de l’UBB (voir -ci-dessous). Et personne ne trouvera à redire sur cette victoire empreinte de pragmatisme et de maîtrise, dans le sillage d’un Dimitri Katrakilis auteur de dix-sept points en concrétisation en domination de ses avants. Montpellier a d’abord inscrit united nations essai en première primary sur une mêlée à quinze mètres face aux poteaux bordelais après une passe de Spies (9e). Et il a aussi bien fini la rencontre grâce à united nations second essai signé de Dumoulin (77e). Mais Bordeaux, impuissant face au mur héraultais avait compris depuis longtemps qu’il était trop démuni…Le joueur : Steyn était partoutOn l’a vu partout, même sur le banc en plein match, quand il a reçu united nations carton jaune pour avoir tenté d’intercepter une passe entre Dubié et Braid, que M. Garcès assimila à united nations en-avant volontaire (22e). François Steyn a été très précieux au cœur de l’attaque héraultaise. En défense, en attaque componen boy jeu au pied lengthy, mais aussi componen boy jeu de passes dans la ligne. Et comme buteur aussi. Quand il sera passé à l’ouverture après la sortie de Katrakilis, le Springbok a inscrit  5 points (1 but, 1 transformation).  5

Tags:

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *