En tant que président du RCT, Mourad Boudjellal est forcément concerné componen l’ensemble des révélations sur l’ensemble des traces de corticoïdes décelées chez trois joueurs du Racing 92 lors en dernière finale du Top 14. Mais il a du mal à imaginer que Dan Carter, Joe Rokocoko et Juan Imhoff se soient consciemment dopés. «Je verrais plus de l’amateurisme en part du staff médical, explique-t-il dans Var-matin. Voire en légèreté. En revanche, la vraie question est de savoir si ces trois joueurs, sans traitement en amont, auraient été capables de disputer la finale…» Boudjellal veterans administration tout de même suivre l’affaire de près : «Si d’aventure l’ensemble des cas de dopage devaient être prouvés, bien évidemment nous demanderions la restitution du titre difficile plusieurs compensations financières. Mais je vous le répète, je suis quasiment certain que ça ne débouchera sur rien.»Plusieurs traces de corticoïdes dans l’ensemble des urines de Carter, Rokocoko et Imhoff

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *