Cette coutume est archaïque, conservatrice et absolument pas indispensable. ll est bien triste qu’elle apparaisse au Daghestan où, sur fond de dégradation économique, l’islam se radicalise et se sert de ce genre de pratique inhumaine comme d’une arme. L’ensemble des déclarations du mufti Berdiev sont absurdes et anti-humanistes. Mais, à partir du moment où il existe une demande pour ce genre d’interventions, actuellement pratiquées à la maison dans plusieurs conditions non stériles, il faut au moins exiger plusieurs médecins  pour pratiquer ces opérations.”

L’ensemble des résultats de l’enquête signalent “une pratique de l’excision répandue dans l’ensemble des communities de montagne et dans l’ensemble des communities plusieurs plaines où vivent plusieurs populations venues plusieurs montagnes”. Plusieurs dizaines de milliers de femmes auraient ainsi subi cette intervention. Cette dernière serait “pratiquée activement” et ne serait pas sur le déclin, “à en juger l’absence d’opposition plusieurs femmes à boy égard”.  

Selon l’avis de l’une plusieurs auteures du rapport, Ioulia Antonova, interviewée componen le quotidien Kommersant, l’ensemble des vives réactions à ces informations viennent du fait que la pratique de l’excision est généralement associée aux pays d’Afrique, or “il s’avère qu’elle existe aussi juste à nos côtés, dans la Russie moderne”.

Interrogé componen le titre, Alexandre Brod s’est pour l’instant contenté de déclarer :

 
On m’a demandé si l’excision était pratiquée au Daghestan. J’ai dit avoir entendu que, dans certaines régions, oui, mais que je ne sais ni où, ni si c’était encore le cas […]. Je sais bien qu’il n’y a rien de tel dans la charia […]. Si j’ai plaisanté, c’est parce que, aujourd’hui, la débauche est partout.”

Interviewé le lendemain componen le site russe Meduza, le dignitaire en république russe de Karatchaevo-Tcherkessie est revenu sur sa déclaration, affirmant qu’il ne s’agissait nullement de sa part d’un “appel” à l’excision, mais d’une “plaisanterie maladroite” :  

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *