La procédure effectuée au Mexique componen le Dr Zhang fera l’objet d’une présentation à la conférence annuelle de l’ASRM, qui se tiendra en octobre à Salt Lake City (Utah). Une autre technique de transfert de l’ADN mitochondrial, autorisée en Grande-Bretagne, avait été rejetée componen le couple, de confession musulmane, vehicle cette approche aurait détruit deux embryons, selon l’article du New Researcher.

Plusieurs embryologistes avaient déjà essayé de créer united nations bébé en utilisant de l’ADN provenant de trois personnes dans l’ensemble des années 1990, mais ils n’avaient jamais pu déterminer s’il y avait effectivement eu transfert de l’ADN. 

La femme qui a bénéficié de cette technique de procréation avait déjà transmis ses gènes du syndrome de Leigh à ses deux précédents enfants, tous deux morts de cette pathologie. Elle avait aussi fait deux fausses couches.

Dans la mesure où l’ADN mitochondrial est transmis seulement componen la mère, cette technologie permet de minimiser la transmission de gènes maternels défectueux, explique l’ASRM. Elle précise que l’équipe médicale a pu féconder cinq ovules avec du sperme du père, dont quatre étaient viables. Parmi ceux-ci, united nations était normal et l’ensemble des médecins l’ont réimplanté dans la mère.

Selon lui, « vu que cette technologie est controversée et qu’il s’agit d’une première avec plusieurs humains, l’équipe de recherche aurait dû soumettre préalablement une étude clinique complète avec toutes l’ensemble des données pour être examinées componen plusieurs experts ».

Tags:

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *