La rédaction vous conseille

La France a chaud et manque d’eau, particulièrement en Nouvelle-Aquitaine. Le niveau des nappes se situe en dessous de la moyenne, notamment en Poitou-Charentes. La Charente, la Charente-Maritime, le Lot-et-Garonne et les Landes sont les départements les plus touchés par la sécheresse.

Ils proposent aussi de “poursuivre les investissements avec les collectivités pour accentuer la maintenance des réseaux afin de réduire au maximum les fuites dans les canalisations et de favoriser la réutilisation des eaux usées traitées”.

Crédit photo : Propluvia

Stockage hivernal de l’eau

Dans la région, plusieurs dizaines d’arrêtés ont été pris depuis le mois de juin afin de limiter les prélèvements pour l’agriculture et/ou pour les particuliers. En Gironde, une restriction totale s’applique pour les usages non prioritaires à partir du réseau d’eau potable : lavage de véhicules, arrosage de jardins, etc.

Sud Ouest

Améliorer le réseau

Il faut aussi “développer une agriculture plus économe en eau” et “progresser encore, via l’innovation, dans l’efficience de l’irrigation”, estiment-ils. Le gouvernement veut aussi “engager” chacun “dans des démarches d’économies d’eau” grâce à des campagnes de sensibilisation.

Une “situation exceptionnelle” qui “pourrait devenir commune à partir de 2050 en raison du dérèglement climatique”, préviennent les ministres Nicolas Hulot (Transition écologique) et Stéphane Travert (Agriculture), dans un communiqué commun. Afin de “préserver durablement les ressources naturelles”, ils avancent une série de pistes concernant aussi bien les agriculteurs que les entreprises, les administrations ou les particuliers. 

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *