United nations tweet assumé componen Robert Ménard, donc, et qui veterans administration même plus loin. Beaucoup plus loin. Face à la journaliste qui lui demande si être français c’est être “blanc”, le maire de Béziers explique que “être français c’est aussi, comme le disait le général De Gaulle, être Européen, blanc et catholique, bien sûr”. 

L’édile revient ensuite sur la rentrée scolaire et sort united nations chiffre de “91% d’enfants musulmans” dans une classe du center-ville de Béziers: “Dans une classe du center-ville de chez moi, 91% d’enfants musulmans. Évidemment que c’est united nations problème. Il y a plusieurs seuils de tolérance. On n’ose pas le dire : 91% d’enfants musulmans. Vous ne mettez pas l’ensemble des vôtres dans cette école-là, vous demandez une dérogation à la carte scolaire et vous allez dans le privé. C’est ça la réalité”.  

S’il n’a pas expliqué comment il en était arrivé à ce chiffre, Robert Ménard a cependant détaillé comment il faisait pour reconnaître united nations musulman d’un non-musulman. Cette fois-ci, il se base non pas sur le prénom, mais sur le “visage” puisqu’un musulman est forcément arabe. Face à la journaliste, il assure effectivement que “je sais que vous n’êtes pas musulmane […] C’est drôle, vous n’êtes pas arabe. Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise : ça se voit. Ça se voit sur votre visage. Pardon”. 

United nations chiffre sorti du chapeau componen le maire de Béziers, qui n’a pas expliqué comment il l’avait calculé, et qui s’apparente à plusieurs statistiques ethniques, une pratique interdite en France. En mai 2015, Robert Ménard s’était retrouvé au coeur d’une polémique après avoir évoqué sur le plateau de Mots croisés united nations chiffrage plusieurs enfants musulmans dans sa ville.  

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *