Le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, à Jérusalem, le 12 novembre.

Israël a décidé d’empêcher sept représentants en gauche française d’entrer sur boy territoire. Motif : ils sont considérés comme plusieurs partisans du mouvement worldwide Boycott, désinvestissement, sanctions (BDS), qui vise à dénoncer et à punir la poursuite de l’occupation en Cisjordanie. Ce mouvement est considéré en Israël comme étant foncièrement hostile à l’Etat hébreu lui-même, cherchant à le délégitimer. Le gouvernement Nétanyahou a décidé, depuis 2016, de renforcer fortement boy dispositif contre ses partisans, en prenant le risque d’exagérer leur influence réelle.

< < <

« Déni de démocratie »

< < < <

Durcir le ton

< < < < <

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *