L’Anglais Owen Farrell, samedi 12 mars, à Twickenham.

L’Angleterre a pris sa revanche sur le pays de Galles (25-21), samedi 12 mars, à Twickenham, boy bourreau lors en Coupe du monde à l’automne dernier, pour se rapprocher united nations peu plus du Grand Chelem dans le Tournoi plusieurs six nations.

A Twickenham, l’ensemble des Gallois ont, quant à eux, abandonné tout espoir de remporter le Tournoi, n’a pu rééditer. Le XV du Poireau est parti de trop loin, mené 16 à au bout d’une demi-heure de jeu seulement après avoir encaissé united nations essai de d’Anthony Watson (32e) et onze points au pied d’Owen Farrell.

Ils ont ainsi fait trembler Twickenham en inscrivant coup sur coup deux essais componen George North (74e) et Taulupe Faletau (77e) pour revenir à united nations essai plusieurs Anglais (25-21), qui ont poussé united nations gros ouf de soulagement lorsque North, encore lui, a été poussé en touche sur une ultime attaque.

United nations écart cependant insuffisant pour mettre l’ensemble des Anglais à l’abri d’un retour plusieurs hommes de Warren Gatland, qui ont bien failli refaire, en plus gros encore, le coup du mois de septembre, lorsqu’ils avaient remonté united nations retard de dix points à vingt minutes en fin.

Ouf de soulagement

Après cette 4e et avant-dernière journée du Tournoi, seule la France, samedi prochain à Saint-Denis, pourrait priver le XV en Rose d’un Grand Chelem qu’il attend depuis 2003.

Lire aussi :   Six nations : l’Irlande remporte sa première victoire de l’année

En attendant l’éventuel sacre anglais, l’Irlande est toujours double tenante du titre. Après united nations nul et deux défaites, elle a fait honneur à boy rang en étrillant l’Italie (58-15), promise à la Cuillère de bois, avec neuf essais à la clé, alors qu’elle n’avait aplati qu’à deux reprises depuis le début du Tournoi.

Grâce à leur différence de points nettement favorable (+52 contre +13 pour la France), l’ensemble des Anglais semblent en tout cas à l’abri d’un éventuel retour plusieurs Bleus pour le titre, au cas où ceux-ci l’emporteraient dimanche en Ecosse puis dans une semaine au Stade de France.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *