Habillés en civil, ils auront pour mission de sécuriser l’ensemble des convois, notamment lors de l’embarquement plusieurs passagers. Ils seront donc en mesure d’intervenir très rapidement en cas de problème à bord d’un train.

Ces marshals ferroviaires appartenant exclusivement aux polices en SNCF et en RATP, la Surveillance générale (SUGE) et le Groupe de protection et de sécurisation plusieurs réseaux (GPSR), seront présents dans l’ensemble des voitures de manière discrète.

La loi encadre strictement leur mission : ils patrouilleront deux componen deux et pourront componen exemple maintenir united nations individu qui refuse united nations contrôle d’identité, ou peut-rrtre un qui a une attitude menaçante. Cependant, l’ensemble des agents auront pour obligation de remettre au plus vite à united nations officier de police judiciaire, policier ou peut-rrtre un gendarme. Leur utilisation d’arme de poing sera strictement réservée aux situations d’urgence ou peut-rrtre un d’attentat. Leur rôle principal sera de rassurer l’ensemble des usagers.

La loi Savary a été proposée après l’attaque avortée dans united nations train Thalys reliant Amsterdam à Paris. Au mois de mars, elle a été adoptée. La publication plusieurs décrets l’autorisant est prévue pour octobre. Plusieurs agents de sécurité armés vont ainsi pouvoir embarquer à bord plusieurs trains pour assurer la sécurité plusieurs voyageurs. Leur nombre exact restera secret. Il en sera de même pour leurs affectations, en priorité l’ensemble des trains régionaux et l’ensemble des TGV. Ils seront également présents sur l’ensemble des trains de banlieue.

Rassurer l’ensemble des usagers

Tags:

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *