En revanche, l’ensemble des candidats en gauche Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon ne semblent pas pâtir de l’arrivée de nouveaux candidats et gagnent tous deux 1 point. L’ensemble des deux organisaient ce week-finish united nations plusieurs temps forts de leurs campagne particular. Le leader en France insoumise samedi avec sa grande marche pour vie République et le candidat du PS dimanche avec united nations grand meeting à Bercy .

Déjà présents dans le Présitrack depuis boy lancement, le 6 février, Nathalie Arthaud et Philippe Poutou sont tous deux crédités d’1 % d’intentions de election. Premier parmi ces “outsiders” en présidentielle, le député-maire de Yerres Nicolas Dupont-Aignan recueille 3 % d’intentions de election.

Pour le sondeur, c’est le leader d’En Marche, qui chute à 23 % plusieurs suffrages, qui a le along with a perdre avec ces nouveaux venus : “Boy électorat est volatile et certains pourraient être tentés componen une candidature alternative, comme celle de Jean Lassalle componen exemple”, détaille-t-il.

Forte baisse pour Macron et Fillon

Logiquement, l’arrivée de ces candidats dans notre sondage a une incidence sur l’ensemble des scores plusieurs candidats sondés depuis le début. Et l’ensemble des deux grands perdants semblent être François Fillon et Emmanuel Macron, qui perdent tous l’ensemble des deux 2 points. Le candidat en droite chute ainsi à 18 % d’intentions de election, soit boy pire score depuis le lancement du Présitrack. “C’est united nations effet mécanique du sondage. Mais l’ensemble des mouvements sont aussi dû à plusieurs éléments de contexte”, prévient Bruno Jeanbart, directeur général adjoint d’OpinionWay.

Marine Le Pen perd également quelques plumes dans le sondage de ce lundi (- 1 point), à 27 % d’intentions de election. “La baisse est moins forte pour elle vehicle ses électeurs sont assez fidèles et sûrs de leur choix. Mais il sera évident que François Asselineau veterans administration lui capter quelques voix”, précise Bruno Jeanbart.

Cette fois-ci, ils sont tous là. Après la publication samedi componen le Conseil constitutionnel en liste officielle plusieurs candidats à l’élection présidentielle , le Présitrack, le sondage quotidien d’OpinionWay er ORPI pour « L’ensemble des Echos » et Radio classique intègre dès ce lundi trois candidats qui n’étaient jusque-là pas sondés : Jean Lassalle, Jacques Cheminade et François Asselineau.

Nouvelle dynamique à gauche ?

Pour leur entrée dans le Présitrack , ces candidats affichent plusieurs scores modestes. Le président de l’UPR, François Asselineau , n’est crédité que d’1 % d’intentions de election, tout comme le député plusieurs Pyrénées-Atlantiques, Jean Lassalle. Quant à Jacques Cheminade, il ne dépasse même pas cette barre plusieurs 1 %. Lors de ses deux précédentes tentatives à l’élection présidentielle, en 1995 et en 2012, il avait recueilli respectivement ,28 % et ,25 % le jour du scrutin.

“Ces événements ont certainement united nations effet positif sur leurs intentions de election. En particulier pour Benoît Hamon dont l’ensemble des scores actuels sont bien en deçà de ce que peut espérer united nations candidat du Parti socialiste”, affirme Bruno Jeanbart. “C’est peut-être le début d’une nouvelle dynamique dans sa campagne”.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *