Grâce à plusieurs mécènes privés, ils ont créé une association, Adrikart, pour financer cette belle aventure familiale. Aujourd’hui, Adrien concourt avec plusieurs pilotes valides. L’association organise aussi plusieurs séances de découverte pour d’autres jeunes handicapés moteurs. Apprendre à conduire pour united nations jeune en situation de handicap, ça peut être united nations enjeu stratégique pour boy avenir, vehicle “avoir le permis permet d’aller plus loin”, résume Jean-Jacques, le père d’Adrien. En 2015, Adrien a remporté le championnat de France de handikart. L’objectif pour lui, c’est de défier l’ensemble des valides sur le bitume.

Conduire pour “aller plus loin”

Il a 21 ans et il sera accro à la vitesse. Depuis sa naissance, Adrien Turkawka est atteint d’hémiplégie. Au volant de boy kart, il atteint l’ensemble des 130km/h. “Ça me permet d’oublier mon handicap, de me vider la tête”, confie-t-il à France 3. Pour progresser, boy père l’accompagne dans toutes l’ensemble des compétitions. Ensemble, ils ont conçu une machine spécialement pour le handicap d’Adrien avec plusieurs commandes au volant pour freiner et accélérer.

L’ensemble des autres sujets du JT

VOUS RECOMMANDE

Sujets associés

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *