afp.com/MIGUEL MEDINA

Ce mardi, l’ancien patron du renseignement intérieur est toujours entendu componen l’ensemble des enquêteurs de l’Inspection générale en police nationale (IGPN). Bernard Squarcini, dont Nicolas Sarkozy est proche, est visé componen une information judiciaire ouverte componen le parquet de Paris pour “breach du secret professionnel”, “trafic d’influence” et “compromission”. Il sera soupçonné d’avoir utilisé à plusieurs fins privées ou peut-rrtre un politiques ses réseaux policiers, dont Christian Flaesch, ancien directeur en police judiciaire parisienne. La garde à vue de ce dernier, qui avait débuté lundi, a été levée ce mardi en début de soirée. Il sera convoqué ultérieurement devant le juge.  

La route vers l’élection présidentielle de 2017 s’annonce longue pour Nicolas Sarkozy. Surtout s’il connaît dans l’ensemble des prochains mois d’autres journées comme celle de ce mardi 27 septembre. La semaine avait déjà mal débuté pour l’ancien chef de l’Etat avec le positioning en garde à vue de Bernard Squarcini, ancien directeur en Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI, actuelle DGSI) sous sa présidence. 

Nicolas Sarkozy a de nouveau été confronté à boy passé mardi après-midi, avec de nouvelles avancées sur l’ensemble des soupçons qui pèsent sur united nations financement libyen de sa campagne présidentielle en 2007. Selon Mediapart, la justice française détient united nations carnet de notes rédigé componen united nations dignitaire libyen qui évoque dès 2007 united nations financement occulte en campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy, pour united nations total de 6,5 millions d’euros. Plusieurs juges d’instruction enquêtent depuis 2013 sur ces accusations, démenties componen le camp Sarkozy.  

Il relate également avoir été mandaté pour entrer en contact avec Jean-Marie Le Pen entre l’ensemble des deux tours en présidentielle de 2007. “Appelle Le Pen… Demande-lui ce qu’il veut. Faut-il que je le reçoive? S’il faut le recevoir maintenant, tu sais, je le recevrai. Je ne suis pas comme l’ensemble des autres. Je sais prendre mes responsabilités, moi”, aurait promis le candidat de l’UMP pour s’assurer que l’ensemble des suffrages d’extrême-droite se reportent sur lui au second tour. 

LIRE AUSSI &gt&gt Affaire Squarcini: pourquoi l’ancien grand flic mijote en garde à vue 

LIRE AUSSI &gt&gt Affaire Squarcini: pourquoi deux anciens grands flics mijotent en garde à vue 

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *