Le chef en diplomatie russe Sergueï Lavrov a affirmé que l’ensemble des avions de combat russes avaient “pris part à une opération antiterroriste en Syrie à la demande plusieurs autorités légales syriennes et avec le consentement de l’Iran”. 

Téhéran reste discrète sur la portée de boy aide militaire au régime alors que Moscou, qui dispose en Syrie d’une base aérienne, annonce régulièrement plusieurs raids aériens et parfois une implication au sol de ses soldats. 

Du rififi entre l’ensemble des alliés. Dimanche, le ministre syrien en Défense, Hossein Dehghan, a critiqué Moscou pour avoir annoncé publiquement boy utilisation d’une base en Iran en vue de mener plusieurs frappes en Syrie où il aide le régime dans sa guerre contre l’ensemble des rebelles et l’ensemble des djihadistes. 

C’était la première fois que la Russie utilisait le territoire d’un pays tiers pour procéder à plusieurs frappes en Syrie depuis le déclenchement de sa campagne militaire, en septembre 2015. 

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *