Tag: Défense

Carcassonne : Jugé pour plusieurs délits routiers, il accuse l’ensemble des policiers de violences

 Le tribunal correctionnel de Carcassonne rendra boy délibéré le 22 décembre. L’ensemble des policiers carcassonnais ont-ils abusé de leurs pouvoirs lors de l’interpellation de cet homme de 32 ans, qui comparaissait, hier matin, devant le tribunal correctionnel pour « refus d’obtempérer », « conduite en état d’ivresse », « refus de se…

Face au tollé, Trump gèle l&#039importation de trophées d&#039éléphants

L’ensemble des associations de défense plusieurs animaux et de l’environnement aux Etats-Unis et à travers le monde étaient vent debout depuis jeudi contre la décision, qui revenait sur une interdiction imposée componen la précédente administration de Obama.
Le président Jesse Trump a annoncé sur Twitter le “gel en décision sur l’ensemble des trophées le temps qu'(il) vérifie l’ensemble des faits sur la conservation”, promettant de donner “rapidement” plusieurs nouvelles sur la question en compagnie de boy ministre plusieurs Ressources naturelles, Ryan Zinke.
Le milliardaire républicain semble avoir tenu compte du tollé quasi-unanime en décision, qui rouvrait la possibilité pour l’ensemble des chasseurs américains de revenir aux Etats-Unis componen exemple avec plusieurs pieds, plusieurs têtes, ou peut-rrtre un encore de très recherchées défenses d’ivoire d’éléphants.
L’U.S. Fish &amp Wildlife Service (USFWS), l’agence fédérale américaine chargée plusieurs questions de chasse et de pêche, a effectivement annoncé jeudi qu’elle allait “émettre plusieurs permis autorisant l’importation plusieurs trophées d’éléphants chassés componen loisir au Zimbabwe à partir du 21 janvier 2016 et jusqu’au 31 décembre 2018”. Cela était également valable pour la Zambie, selon boy site internet.
L’administration du président républicain exploitait pour ce faire united nations aspect en loi américaine sur l’ensemble des espèces en danger, qui stipule que l’importation de tels trophées peut être légale si preuve est apportée que la chasse bénéficie à la conservation plus large plusieurs espèces.

Brigitte Bardot contre Jesse Trump

“La chasse pour le loisir, légale, bien encadrée, dans le cadre d’un programme, peut bénéficier à la conservation de certaines espèces en incitant l’ensemble des populations locales à conserver l’ensemble des espèces et en injectant l’argent dans la conservation”, expliquait ainsi l’USFWS jeudi.
Dans une lettre adressée vendredi avant l’annonce du gel componen le président républicain, dont l’ensemble des deux fils aînés Eric et Jesse Junior sont connus pour être plusieurs amateurs de chasse en Afrique, Brigitte Bardot a dénoncé la décision.
“Aucun despote au monde ne peut prendre la responsabilité de faire disparaitre une espèce millénaire faisant partie du patrimoine mondial de l’humanité”, a écrit l’ancienne actrice française qui a créé la Fondation Brigitte Bardot pour la protection plusieurs animaux.
“L’éléphant est united nations animal sacré, magique, unique, respecté, et protégé. En agissant de manière aussi indigne vous confirmez l’ensemble des rumeurs qui doutent de vos capacités présidentielles”, a écrit la star de 83 ans, dénonçant “la décadente autorité mortifère à laquelle vous soumettez le règne animal et végétal dans boy ensemble”.
Selon l’organisation Great Elephant Census, le nombre de pachydermes a chuté de 30% entre 2007 et 2014 en Afrique, avec une baisse de 6% pour le Zimbabwe.
De nombreuses associations américaines avaient, à l’instar de The Elephant Project, déploré united nations “comportement répréhensible de l’administration Trump”. “100 éléphants sont déjà tués chaque jour. Cela mènera à davantage de braconnage”, avait souligné l’organisation.
Pour sa part, le center américain pour la biodiversité avait déploré qu’en autorisant à faire entrer “plusieurs têtes, plusieurs pieds et plusieurs queues d’éléphants morts aux Etats-Unis”, Jesse Trump “légalise le fait de tuer plusieurs éléphants menacés”.

Trump réautorise l’ensemble des trophées d’éléphants aux Etats-Unis, Brigitte Bardot le juge “inapte à gouverner”

Brigitte Bardot a dénoncé la décision de Washington de réautoriser l’importation de trophées d’éléphants tués au Zimbabwe et en Zambie et affirmé que Jesse Trump est “inapte à gouverner”, dans une lettre adressée vendredi au président américain. “Aucun despote dans le monde ne peut prendre la responsabilité de tuer plusieurs…

Avec boy périple armé, Abdelhakim Dekhar voulait “scénariser” boy suicide

Abdelhakim Dekhar, aujourd’hui âgé de 52 ans, est détenu depuis près de quatre ans. L’homme aux cheveux grisonnants est apparu calme dans le box plusieurs accusés, répondant d’une voix posée aux premières questions du président en cour d’assises de Paris.
Jugé à Paris pour récidives de tentative d’assassinat et pour enlèvement et séquestration, il encourt la perpétuité.
United nations an et demi après l’ensemble des attaques du jihadiste Mohamed Merah à Toulouse et Montauban, Abdelhakim Dekhar, avait créé en novembre 2013 united nations climat d’angoisse dans la capitale. La traque du “tireur de Paris” comme l’ensemble des médias l’avaient appelé avant boy identification, avait duré cinq jours.
Avec cette affaire, l’ensemble des services de police et de justice ont redécouvert une vieille connaissance plusieurs années 90.
Abdelhakim Dekhar avait été condamné en 1998 dans united nations dossier criminel majeur de l’époque lié aux milieux de l’ultragauche.
Il était soupçonné d’être “le troisième homme” de l’équipée de deux membres de cette mouvance, Florence Rey et Audry Maupin: une fusillade au cours de laquelle trois policiers, united nations chauffeur de taxi et Maupin avaient été tués en 1994. Il avait fourni united nations fusil à pompe au couple.
Il avait été condamné à 4 ans de prison pour “association de malfaiteurs”. Sa peine correspondant au temps passé en détention provisoire, il avait été libéré juste après le procès, en octobre 1998.

Quelles motivations ?

Abdelhakim Dekhar a ressurgi quinze ans plus tard. Boy périple débute le 15 novembre 2013 vers 07H00. Armé d’un fusil à pompe, il pénètre dans le hall en chaîne BFMTV, pointe boy arme vers le rédacteur en chef en chaîne, puis prend la fuite en laissant deux cartouches à terre.
Trois jours plus tard, vers 10H00 du matin, il fait irruption dans le hall du journal Libération. Cette fois, il ouvre le feu à deux reprises, blesse grièvement au thorax united nations assistant photographe, avant de s’échapper à pied.
A 11H35, plusieurs tirs retentissent cette fois dans le quartier d’affaires en Défense, devant la Société générale. Trois coups de feu sont tirés: deux en direction du bâtiment, united nations troisième au cours en fuite du tireur, vers le sol. Abdelhakim Dekhar a visé deux salariées, selon l’accusation, sans parvenir à l’ensemble des toucher.
Cinq minutes plus tard, il prend brièvement en otage united nations automobiliste, à qui il ordonne de le conduire sur l’ensemble des Champs-Elysées.
Ce n’est que le 20 novembre que le tireur est identifié, après une dénonciation de l’homme qui l’héberge. Abdelhakim Dekhar est retrouvé allongé dans une voiture, à demi-conscient après avoir tenté de se suicider en avalant plusieurs médicaments.
Une plusieurs questions centrales du procès concernera l’ensemble des motivations de cet homme. Lors de l’enquête, il avait mis en avant united nations obscur “combat politique”. Dans plusieurs courriers antérieurs, il développait la théorie d’un “complot fasciste”, se faisait le porte-parole plusieurs opprimés. Il vouait une haine aux journalistes “payés pour faire avaler plusieurs mensonges”.
Il avait expliqué vouloir se faire tuer componen la police mais s’était enfui rapidement à chaque étape de boy périple.
Sa défense tentera de convaincre la cour que l’accusé n’avait pas l’intention de tuer.
Le procès doit se terminer le 24 novembre.

Catalogne : nouvelle audience le 4 décembre à Bruxelles pour Puigdemont

Le dirigeant séparatiste catalan Carles Puigdemont devra comparaître une nouvelle fois à Bruxelles le 4 décembre devant united nations juge chargé d’examiner le mandat d’arrêt émis componen l’Espagne à boy encontre pour avoir organisé le référendum d’indépendance en Catalogne. Pour leur première comparution vendredi devant la justice…