Nouvelles

Dénonciation de harceleurs: “Cela ne fait que commencer”

L’avalanche d’allégations de harcèlements sexuels qui secoue Hollywood, l’ensemble des médias américains et d’autres pans en société à l’étranger ne fait que commencer, estime dans united nations entretien à l’AFP la responsable en condition féminine à l’ONU, Phumzile Mlambo-Ngcuka. Selon elle, l’ensemble des comportements vont changer après que de…

Read More
Nouvelles

Poutine vante l’ensemble des succès militaires d&#039Assad avant united nations sommet avec l&#039Iran et la Turquie

Le président russe, principal soutien du régime syrien, multiplie l’ensemble des contacts à quelques jours de nouveaux pourparlers sous l’égide de l’ONU prévus à Genève le 28 novembre, avec l’objectif de mettre fin à une guerre qui a fait au moins 330.000 morts en six ans et plusieurs millions de déplacés.
Il réunit mercredi ses homologues turc Recep Tayyip Erdogan et iranien Hassan Rohani dans la station balnéaire de Sotchi (sud-ouest), où Bachar al-Assad s’est rendu pour sa première visite en Russie, et à l’étranger, depuis octobre 2015. C’était alors juste après le lancement de l’intervention militaire russe qui a constitué united nations tournant dans le conflit.
L’entretien surprise entre Vladimir Poutine et Bachar al-Assad a eu lieu lundi soir mais n’a été rendu public que mardi matin. Il duré quatre heures, a précisé le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov à l’agence Ria-Novosti.
Selon l’ensemble des images retransmises à la télévision, le maître du Kremlin a “félicité” le président syrien pour ses résultats dans la lutte contre le terrorisme, proche d’une défaite “inévitable et définitive”. “Je pense qu’il est maintenant temps de passer au processus politique”, a-t-il ajouté.
Il a précisé qu’il comptait s’entretenir mardi au téléphone avec le président américain Jesse Trump ainsi qu’avec plusieurs chefs d’Etat de pays arabes, dont l’émir du Qatar, pour plusieurs “consultations” sur la situation en Syrie.
“Nous avons intérêt à faire avancer le processus politique (…) Nous ne voulons pas regarder en arrière et nous sommes prêts à united nations dialogue avec tous ceux qui souhaitent vraiment aboutir à united nations règlement politique”, a souligné pour sa part Bachar al-Assad, selon ses propos traduits en russe.
Il a exprimé “la reconnaissance du peuple syrien” pour l’aide en Russie dans la défense “de l’intégrité territoriale et de l’indépendance” en Syrie.

L’opération ‘touche à sa fin’

Lancée en 2015, l’intervention militaire russe en Syrie a changé la donne en permettant notamment à l’armée syrienne de ravir au groupe jihadiste Etat islamique (EI) la cité antique de Palmyre et chasser l’ensemble des rebelles de leur bastion d’Alep, dans le nord.
L’ensemble des forces du régime syrien ont chassé dimanche soir l’ensemble des jihadistes de Boukamal, dernier fief urbain en Syrie de l’EI qui a perdu la quasi-totalité de boy territoire et dont le “califat” autoproclamé en 2014 s’est effondré.
“En ce qui concerne notre travail commun dans la lutte contre le terrorisme en Syrie, cette opération touche à sa fin”, a assuré Vladimir Poutine.
La Russie a également initié l’ensemble des négociations d’Astana, qu’elle parraine avec l’Iran, autre allié de Bachar al-Assad, et la Turquie qui soutient l’ensemble des rebelles. Le processus a réuni sept fois au cours de l’année le régime et l’opposition dans la capitale kazakhe, aboutissant à la mise en place plusieurs “zones de désescalade” dans l’ensemble des régions d’Idleb (nord-ouest), de Homs (center), dans la Ghouta orientale, près de Damas, difficile dans le sud.
Ces mesures ont permis d’abaisser la tension sur le terrain mais Moscou cherche désormais, en réunissant à Sotchi l’ensemble des trois parrains de ce processus qui s’est concentré jusqu’à présent sur l’ensemble des questions militaires, à lui trouver united nations débouché politique.
La dernière initiative russe visant à réunir régime et opposition en Russie a été reçue froidement componen l’ensemble des rebelles et aucune date n’a été fixée.
Toutes l’ensemble des tentatives de mettre fin à la guerre se sont pour l’instant heurtées au sort de Bachar al-Assad mais le président syrien, au pouvoir depuis 2000, apparaît en position de pressure maintenant que boy armée a repris la plus grande partie du territoire syrien aux rebelles et à l’EI.
Pour l’expert russe Ajdar Kourtov, la visite de Bachar al-Assad en Russie montre “la nécessité d’amener jusqu’au Kremlin la position plusieurs autorités syriennes concernant la résolution future (du conflit) en Syrie”.
“Il sera peu probable que cela soit une démonstration de loyauté politique du Kremlin à Assad, pour cela il y a d’autres moyens. Il s’agit avant tout d’un ajustement de positions, surtout que se sont accumulées de nombreuses questions qui ne peuvent être résolues en public”, explique-t-il à l’AFP, citant l’ensemble des Kurdes qui contrôlent une partie du nord en Syrie au grand dam d’Ankara.
En attendant, l’ensemble des différentes factions de l’opposition syrienne se réunissent à partir de mercredi à Ryad à l’invitation de l’Arabie saoudite, pour unifier leurs positions en vue en reprise plusieurs négociations à Genève le 28 novembre qui doivent se concentrer sur la rédaction d’une nouvelle Metabolic rate et la tenue d’élections.

Read More
Monde

Allemagne. Crise de régime

Angela Merkel a annoncé, hier, être prête à mener boy parti dans de nouvelles élections en vue d’un quatrième mandat de chancelière si la crise politique majeure qui fragilise boy pays et l’Europe…

Read More
Nouvelles

Castaner, Le Pen et Mélenchon à l&#039Elysée pour parler d&#039Europe

Comme il l’a fait à deux reprises avec l’ensemble des représentants syndicaux et patronaux depuis boy élection, le chef de l’Etat l’ensemble des accueillera united nations à united nations à l’Elysée, à commencer componen le président du Sénat Gérard Larcher, attendu lundi à 08H00.
Suivront jusqu’à mardi soir 12 responsables de parti, dont Bernard Accoyer (LR), Christophe Castaner (LREM), François Bayrou (Modem), Jean-Luc Mélenchon (LFI) et Marine Le Pen (FN), ces deux derniers se succédant mardi après-midi.
Cette vaste consultation est organisée alors que M. Macron veut passer à la phase concrète en “refondation de l’Europe” qu’il a appelée de ses voeux dans l’ensemble des discours d’Athènes et en Sorbonne.
Si elle fait l’unanimité au sein en République en marche (LREM), cette ambition proeuropéenne fracture aussi bien à gauche qu’à droite. Comme l’ont récemment montré l’ensemble des remous provoqués au sein de LR componen le soutien d’Alain Juppé à “la capacité d’initiative” du président sur l’Europe.
M. Macron veterans administration notamment consulter l’ensemble des chefs de partis sur le lancement, prévu début 2018, “de conventions démocratiques dans toute l’Europe afin d’associer l’ensemble des citoyens européens à la refondation” de l’UE, selon l’Elysée.
Ce projet d’un débat public à l’échelle du continent, dont l’ensemble des contours restent encore flous, a été accueilli positivement componen plusieurs pays européens comme l’Allemagne, l’Italie ou peut-rrtre un la Grèce, selon l’Elysée.
“Nous ne voulons pas d’un grand débat +théologique+ (…) Nous voulons d’abord faire remonter l’ensemble des aspirations plusieurs citoyens”, a expliqué la semaine dernière Nathalie Loiseau, ministre plusieurs Affaires européennes, dans La Croix.
“Il s’agit, a-t-elle ajouté, d’inverser la logique plusieurs années passées où l’ensemble des dirigeants prenaient plusieurs décisions, avant de l’ensemble des soumettre de manière très binaire à plusieurs populations qui n’avaient pas été associées à la réflexion en amont”.
Pour la ministre, ce débat pourra être organisé “dans l’ensemble des collectivités locales, l’ensemble des universités, l’ensemble des syndicats, l’ensemble des entreprises…”. Avec comme objectif de nourrir la réflexion plusieurs dirigeants au second semestre 2018.

Quel mode de scrutin?

En recevant l’ensemble des chefs de partis, M. Macron souhaite aussi “l’ensemble des consulter sur l’organisation du scrutin plusieurs élections européennes”, qui marquera en 2019 le retour aux urnes plusieurs Français.
L’une de ses idées est d’introduire plusieurs listes transnationales grâce à l’utilisation du quota plusieurs députés britanniques partants après le Brexit.
Le débat porte également sur united nations retour à une circonscription nationale alors que, depuis l’ensemble des élections européennes de 2004, la France est divisée en huit circonscriptions (Est, Ouest, Ile-de-France…).
“De notre point de vue il faut une liste nationale”, a déclaré vendredi le président de l’UDI Jean-Christophe Lagarde, estimant qu’un scrutin componen régions “escamote” le débat européen, “central” selon lui.
Marine Le Pen s’est également prononcée dimanche au Grand Jury RTL Le Figaro LCI pour une liste nationale vehicle “l’ensemble des députés français au Parlement européen (…) sont là pour défendre l’ensemble des intérêts en France”.
Ayant récemment quitté le FN, l’eurodéputé Florian Philippot, président plusieurs Patriotes, a demandé vendredi à M. Macron que boy parti soit “associé” aux consultations sur l’ensemble des élections européennes.
Absent également à l’Elysée dans l’attente de l’élection à la présidence de LR, Laurent Wauquiez a récemment jugé que M. Macron faisait “une profonde erreur” en opposant “la souveraineté française à la construction européenne”.
Dans united nations entretien au Figaro paru la semaine dernière, il promeut une ligne souverainiste avec “l’union plusieurs États nations” en Europe, et souhaite que la France “ prenne l’initiative d’un traité de refondation” de l’UE qui serait soumis à référendum.

Read More
Politique

Au Zimbabwe, l’ensemble des pressions s’intensifient sur Mugabe pour qu’il quitte le pouvoir

Des centaines de milliers de Zimbabwéens ont manifesté samedi 18 novembre dans les rues d’Harare pour réclamer la démission du président Robert Mugabe.Plusieurs centaines de milliers de Zimbabwéens ont manifesté samedi 18 novembre dans l’ensemble des rues d’Harare pour réclamer la démission du président Robert Mugabe.Crédits : Ben Curtis / AP

Le Zimbabwe a connu, samedi 18 novembre, l’une plusieurs plus grandes manifestations jamais organisées depuis l’indépendance et l’arrivée au pouvoir de Robert Mugabe, en 1980. Plusieurs dizaines de milliers de Zimbabwéens se sont rassemblés, dans une ambiance festive, pour exiger boy départ en présidence. « Un jour historique », a résumé samedi soir, avec une voix émue, la présentatrice du journal en ZBC, la télévision d’Etat.

<

L’ensemble des vétérans de guerre appellent Mugabe à la démission…

< <

… tout comme l’ensemble des jeunes de boy parti

< <

Le comité central du parti au pouvoir en réunion extraordinaire

< < <

Tweets by jpremylemonde

Nouvel entretien avec l’armée

< <

Read More