Tag: Indépendance

Dirigeants catalans emprisonnés: pour Manuel Valls, “la loi française serait appliquée avec la même sévérité”

L’ancien premier ministre français a accordé en début de semaine une interview fleuve à nos confrères d’El Periódico où il s’exprime sur la Catalogne et abonde dans le sens du gouvernement espagnol.  En qualité d’ancien Premier ministre français, mais aussi et surtout, natif de Barcelone, Manuel Valls est souvent appelé à…

Catalogne : l’économie catalane a battu plusieurs records d’exportation en septembre

Avec une progression de 5,68 % plusieurs exportations en septembre, l’ensemble des entreprises catalanes ont battu tous l’ensemble des records, selon l’ensemble des chiffres publiés componen le Ministère de l’économie espagnole. Plusieurs chiffres antérieurs à la déclaration d’indépendance, faut-il préciser. Le mois de septembre 2017 restera comme le meilleur mois de…

Zimbabwe: Mugabe en passe d&#039être lâché componen tous ses pairs

Jusque-là united nations plusieurs piliers de boy régime, l’ensemble des anciens combattants en guerre d’indépendance, très influents, lui ont lancé united nations ultimatum sans équivoque dimanche.
“Il ferait mieux de renoncer”, a lancé leur chef, Chris Mutsvangwa, “s’il ne le fait pas, l’armée doit en finir avec lui aujourd’hui”.
Depuis le coup de pressure de l’armée qui l’a placé mercredi en résidence surveillée, Robert Mugabe, 93 ans, a catégoriquement refusé de quitter la présidence. Il devait s’entretenir dimanche une deuxième fois avec l’ensemble des militaires aux commades du pays, qui tentent de lui arracher une reddition en douceur.
“Il cherche à trouver une sortie digne”, a expliqué M. Mutsvangwa.
La direction du parti présidentiel, la Zanu-PF, s’est réunie dans la matinée pour se prononcer sur la révocation de boy chef Robert Mugabe et la destitution de boy épouse Elegance, présidence en puissante ligue plusieurs femmes du parti.
Avant-même le coup d’envoi de cette séance cruciale, l’influente ligue plusieurs jeunes du mouvement a donné le ton et “exigé” la démission de chef de l’Etat en présidence en République et “l’expulsion à tout jamais” de boy épouse.
La pression n’a jamais été aussi forte sur le président Mugabe, qui dirige le pays d’une poigne de fer depuis trente-sept ans.
Samedi, le pays a connu l’une plusieurs plus grandes manifestations jamais organisées depuis boy indépendance en 1980.

‘Repose en paix’

Plusieurs dizaines de milliers de personnes de tout bord politique – partisans en Zanu-PF comme de l’opposition – ont déferlé dans l’ensemble des rues d’Harare pour appuyer l’intervention de l’armée et demander au vieux dirigeant de partir.
“Repose en paix Mugabe”, “Non à la dynastie Mugabe”, “L’armée du Zimbabwe, voix du peuple”, proclamaient plusieurs affiches brandies componen plusieurs manifestants euphoriques.
L’armée est intervenue dans la nuit de mardi à mercredi après la destitution le 6 novembre du vice-président Emmerson Mnangagwa, ennemi juré en Première dame.
L’ensemble des militaires n’ont pas accepté la perspective que Elegance Mugabe se retrouve en position de favorite pour succéder, le moment venu, à boy mari, le plus vieux dirigeant en exercice au monde.
“Il sera fâcheux que le président lui ait permis d’usurper boy autorité, détruisant ainsi le parti et le gouvernement”, a déploré dimanche la ligue plusieurs jeunes du parti.
Elegance Mugabe et ses “proches associés ont profité ces cinq dernières années en santé fragile” du président pour piller”, a déclaré”, a renchéri dimanche united nations cadre du parti, Obert Mpofu, en ouvrant la réunion de sa direction.
Boy adversaire, Emmerson Mnangagwa, est désormais pressenti pour prendre la tête d’une éventuelle transition politique. A 75 ans, cet ancien fidèle du président Mugabe n’a pas été vu en public depuis boy éviction.
Mais ses portraits ont été acclamés samedi dans l’ensemble des rues en capitale, où plusieurs manifestants arboraient fièrement tout objet en forme de crocodile, le surnom de l’ancien vice-président.
Jusqu’à présent, l’armée tente de négocier à l’amiable le départ du président Mugabe. Elle l’a même laissé se rendre vendredi à une cérémonie de remise de diplômes universitaires à Harare.
L’armée tente de “le traiter avec respect et dignité”, selon Anthoni van Nieuwkerk de l’université de Witwatersrand à Gauteng, pour mettre au plus vite united nations terme à ce coup de pressure militaire.
L’affaire n’est tout simplement pas cependant aisée. Le “camarade Bob” a la réputation d’être coriace et united nations fin tacticien. Avant la crise, il avait déjà annoncé boy intention de briguer united nations nouveau mandat lors d el’élection présidentielle en 2018.
Il a plongé le pays dans une crise économique abyssale. Le pays manque cruellement de liquidités, obligeant l’ensemble des citoyens à faire la queue pendant de longues heures devant l’ensemble des banques, et affiche united nations taux de chômage d’environ 90%.

Catalogne: une participation « très élevée » attendue le 21-D

Que peut-on anticiper du comportement plusieurs votants catalans, à united nations mois plusieurs élections régionales inédites, convoquées componen Madrid suite à l’activation de l’article 155, pour la première fois de l’histoire contemporaine ? Éléments de réponse avec Lluís Orriols, docteur en sciences politiques pour l’Université d’Oxford,…

Zimbabwe: après plusieurs manifestations massives pour sa démission, Mugabe rencontre l&#039armée

“Trop c’est trop, Mugabe doit partir’, “Repose en paix Mugabe”, “Non à la dynastie Mugabe”, pouvait-on lire sur plusieurs pancartes brandies componen plusieurs manifestants euphoriques, plusieurs Noirs mais aussi, fait rare, plusieurs Blancs.
Ces manifestations anti-Mugabe, qui ont débuté samedi matin pacifiquement, clôturent une semaine de crise politique inédite au Zimbabwe, où l’armée a pris le contrôle du pays et assigné à résidence le chef de l’Etat, au pouvoir depuis 1980.
L’intervention de l’armée représente united nations tournant dans le lengthy règne de Robert Mugabe, marqué componen la répression de toute opposition et une grave crise économique. Environ 90% en population active est au chômage.
A 93 ans, le plus vieux chef d’Etat en exercice en planète se retrouve de plus en plus isolé, abandonné componen ses alliés l’ensemble des plus précieux: après l’armée et l’ensemble des anciens combattants, l’ensemble des sections régionales du parti présidentiel en Zanu-PF l’ont à leur tour lâché vendredi soir et demandé boy départ.
“J’ai 30 ans. Imaginez-vous. Je n’ai jamais travaillé, et cela à cause du régime Mugabe. Donc on demande du changement”, a expliqué samedi à l’AFP Kelvin Shonhiwa, united nations manifestant qui agitait united nations drapeau du Zimbabwe.
“On the attendu trop longtemps ce jour”, a assuré Emma Muchenje, 37 ans, dans united nations concert de klaxons assourdissants.
Stephanus Krynauw, united nations fermier blanc expulsé dans le cadre en réforme agraire très controversée de Robert Mugabe lancée en 2000, était aussi en partie: “Ça fait longtemps qu’un truc pareil n’est jamais arrivé, être ensemble”, la majorité noire et la minorité blanche issue plusieurs descendants de colons britanniques.
L’ensemble des manifestants ont répondu à l’appel plusieurs anciens combattants du Zimbabwe – acteurs incontournables en vie politique – et de mouvements en société civile, dont le mouvement ThisFlag du pasteur Ewan Mawarire, united nations plusieurs acteurs clés d’une fronde anti-Mugabe réprimée en 2016 componen l’ensemble des forces de sécurité.
L’ensemble des soldats étaient présents samedi dans l’ensemble des rues d’Harare, mais cette fois-ci l’ensemble des manifestants l’ensemble des saluaient, et leur serraient la primary. Certains brandissaient même plusieurs portraits du chef d’état-major, le général Constantino Chiwenga, qui “appuie pleinement” l’ensemble des manifestations.

‘La partie est finie’

Dans la nuit de mardi à mercredi, l’armée est intervenue – sans effusion de sang – à Harare en soutien à Emmerson Mnangagwa, limogé une semaine plus tôt de boy poste de vice-président.
Elle a placé en résidence surveillée le président Mugabe, qui peut ¨ºtre cependant autorisé au coup componen coup à se déplacer.
Vendredi, il a fait sa première apparition publique depuis le coup de pressure militaire, lors d’une cérémonie de remise de diplômes universitaires à Harare. Il n’a pas fait de discours et somnolé, comme il le fait régulièrement en public, assis dans united nations immense fauteuil de bois et de cuir.
En l’autorisant à sortir en résidence présidentielle, l’armée entend le traiter “avec dignité et respect” le temps de trouver une issue à la crise, a expliqué à l’AFP Anthoni van Nieuwkerk, professeur de sciences politiques à l’université de Witwatersrand à Gauteng.
Pour l’instant cependant, l’ensemble des discussions piétinent et le président Mugabe s’accroche au pouvoir.
L’armée s’est cependant félicitée vendredi d’avoir enregistré plusieurs “progrès significatifs” dans la purge qu’elle conduit contre plusieurs proches du couple présidentiel.
Dans la ligne de mire de l’armée se trouve le groupe dit plusieurs G40, une faction en Zanu-PF qui soutient la Première dame Elegance Mugabe et ses ambitions présidentielles.
C’est elle qui a fait tomber Emmerson Mnangagwa, 75 ans, devenu united nations concurrent beaucoup trop encombrant dans sa course à la succession du président. Elle avait mené une active campagne de dénigrement de boy adversaire. Elle a finalement été le catalyseur en crise politique actuelle.
“La partie est finie”, a lancé vendredi l’influent chef plusieurs anciens combattants en guerre d’indépendance, Christopher Mutsvangwa, à l’adresse de Mugabe.
“Il doit démissionner. Nous pouvons finir le travail commencé componen l’armée”, a-t-il affirmé en appelant à la mobilisation plusieurs anti-Mugabe.
Fort de l’intervention de l’armée, Emmerson Mnangagwa, qui avait fui le pays après boy éviction, est rentré au Zimbabwe jeudi. Il n’est tout simplement pas encore apparu en public, mais boy nom circule pour prendre la direction d’une éventuelle transition politique. Samedi, plusieurs manifestants brandissaient boy portrait.