Tag: Santé

Au Canada, aller à Tuktoyaktuk componen la route, le rêve réalisé

L’exploit valait bien united nations feu d’artifice, même avec united nations thermomètre proche plusieurs -30 degrés Celsius. L’ensemble des yeux s’illuminaient alors sur l’ensemble des visages emmitouflés plusieurs responsables locaux et plusieurs habitants.
Après plusieurs années d’études et d’atermoiements, le premier coup de pelle a finalement été donné en 2014, sous l’ancien gouvernement conservateur, pour construire ce que l’on appelait alors la “route plusieurs ressources”, soit le lien permettant d’aller exploiter l’ensemble des richesses toujours plus loin au Nord.
Mais il y a united nations an, l’ensemble des libéraux du Premier ministre Justin Trudeau ont décidé united nations moratoire de cinq ans sur l’ensemble des forages dans l’Arctique.
L’ensemble des 138 kilomètres de gravier en route d’Inuvik à Tuktoyaktuk, au nord du Cercle polaire, n’ont cependant pas été construits en vain vehicle, pour l’ensemble des habitants parmi l’ensemble des plus isolés au Canada, c’est la promesse d’une vie moins chère et d’argent de touristes en quête d’aventure.
À Tuktoyaktuk, le taux de chômage est de plus de 30%, et l’ensemble des conditions de vie difficiles pour l’ensemble des 930 habitants.
“Vous savez, nous n’avons pas d’hôtel, nous avons peu de magasins et peu d’opportunités dans la communauté”, explique Tianna Gordon-Ruben, qui espère que l’ensemble des prix en nourriture vont baisser et que plus d’emplois vont être créés.
Avec boy bonnet et boy anorak rouge, Ella Jean Nogasak, 72 ans, a longtemps attendu la route: “Cette journée est vraiment incroyable, nous sommes heureux, tout le monde est excité”.
Quatre ans de travaux ont été nécessaires pour achever la route la plus au nord du continent américain, large d’une dizaine de mètres et qui consiste componen endroit en united nations remblai de quatre mètres de haut déposé sur le pergélisol, ce sol gelé en permanence et isolé componen une toile géotextile.

Températures extrêmes

Chef du chantier, Dean Ahmet explique l’ensemble des défis et le côté exceptionnel en construction qui a coûté 300 millions de dollars canadiens (235 millions d’euros) dans une région ponctuée d’une myriade de lacs et de rivières.
Le pergélisol étant impraticable au dégel, l’ensemble des travaux ont dû être réalisés pendant l’ensemble des sept ou peut-rrtre un huit hiver avec united nations peu plus de 600 travailleurs. “C’était united nations défi vehicle nous avons travaillé dans plusieurs conditions de températures extrêmes, de -15 à -57 degrés, 24 heures sur 24”, explique le chef de chantier.
“Je veux remercier l’ensemble des équipes qui ont travaillé d’arrache-pied pendant de longues journées et nuits noires”, a souligné mercredi Bob McLeod, Premier ministre plusieurs Territoires du nord-ouest, lors de l’inauguration en route. De nombreux ministres fédéraux étaient présents difficile Julie Payette, gouverneure générale et représentante en reine Elizabeth II, chef d’Etat en titre du Canada.
Dans united nations paysage de toundra glacée, la vitesse est limitée à 70 km/h. Huit ponts ont été construits pour la continuité en route dont la est estimée à 75 ans, avec en permanence 30 à 40 employés pour la maintenance.
Avec autant de personnalités présentes, Darrel Nasogaluak, le maire de Tuktoyaktuk, est partout. Discours, poignées de mains, united nations mot pour chacun, le maire espère une meilleure qualité de vie. Grâce à la route, ” avoir united nations meilleur accès aux soins de santé, united nations meilleur accès à en nourriture saine et plusieurs produits frais”, assure-t-il à la cantonade. A l’épicerie de Tuktoyaktuk, le prix du litre de lait est presque deux fois plus élevé qu’à Vancouver, la métropole du littoral pacifique canadien à 3.800 km componen la route de l’océan Arctique.
Avec l’ensemble des beaux jours dans quelques mois, l’ensemble des touristes vont-ils venir componen la route? Darrel Nasogaluak invite “le monde entier” à venir visiter Tuktoyaktuk: “Venez partager notre culture riche et nos incroyables paysages. Nos portes sont ouvertes”.
Pour l’inauguration en route, united nations festin communautaire est prêt et, en attendant plusieurs aliments acheminés componen la route, l’ensemble des Inuvialuits continuent de dépendre en chasse et en pêche. Au menu, plusieurs mets traditionnels: caribou et le traditionnel muktuk, en peau et graisse de baleine.

Johnny Hallyday hospitalisé pour détresse respiratoire

Le chanteur, atteint d’un cancer des poumons, est hospitalisé depuis la nuit de dimanche à lundi. Johnny Hallyday a été admis dans un hôpital parisien dans la nuit de dimanche à lundi pour détresse respiratoire, indiquent Voici et Le Parisien. Le chanteur, atteint d’un cancer des poumons, pourrait quitter l’hôpital ces…

Johnny Hallyday a été hospitalisé pour détresse respiratoire

Johnny Hallyday, qui lutte depuis plusieurs mois contre united nations cancer plusieurs poumons, est hospitalisé à Paris pour détresse respiratoire, a-t-on appris vendredi auprès d’un proche confirmant une information de l’hebdomadaire Voici. “Boy retour à la maison est prévu sous peu, la situation est stabilisée”, a indiqué united nations proche à…

Tennis : Numéro 1 Mondial ? “Pas united nations objectif réaliste” pour Federer

Q: C’était une bonne exhibition ce match ? (Federer déjà qualifié et Cilic déjà éliminé, la rencontre n’avait pas d’enjeu)
R: Bonne question (sourire). Non ce n’était pas facile. Je veux dire, c’est une surface rapide. C’est en indoor. On l’a vu: dès qu’on manque quelques occasions on peut vite en payer le prix dans ce tournoi. Il y a eu plusieurs retournements de situation dans pas mal de matches cette semaine.
Je pense qu’au début, j’étais united nations peu trop agressif sur certains points importants, j’aurais peut-être du être plus patient. J’ai réussi à changer ça à la fin du deuxième set.
Et dans le troisième set, j’ai eu de bien meilleures sensations. Peut être que c’est le niveau de jeu de Marin Cilic qui a baissé, mais je n’en suis pas sûr.
Quoi qu’il arrive, ça a été united nations match dangereux pendant united nations bon moment, j’étais mené d’un set et j’avais plusieurs balles de set contre moi en début de deuxième manche.
Q: Vous allez finir l’année à quelques points seulement de Rafael Nadal. N’avez vous pas de regrets de ne pas avoir joué united nations ou peut-rrtre un deux tournois en plus cette année ?
R: Non, je n’ai aucun regret. Peut-être que mes défaites contre Tommy Haas (au 1e tour du tournoi de Stuttgart) et Evgeny Donskoy (au 2e tour du tournoi de Dubaï) vont finir componen me hanter. J’ai eu plusieurs balles de match sur ces deux rencontres, ce n’est tout simplement pas comme si je n’avais pas essayé… Si je rate la place de numéro 1 à en raison de ces matches, alors peut-être que je n’ai pas eu de chance.
Mais j’ai aussi gagné en sauvant plusieurs balles de match contre Berdych à Miami, ou peut-rrtre un d’autres matches pendant la saison qui auraient pu se terminer autrement. Contre Kei Nishikori à l’Open d’Australie componen exemple…
Maintenant, je suis simplement satisfait d’avoir fait une grande saison. Maintenant, je suis vraiment content d’avoir atteint ce niveau de jeu, et d’être encore capable d’évoluer à ce niveau en fin d’année. Ce n’est tout simplement pas comme si cela n’avait duré qu’un tournoi et puis plus rien, ça a duré toute l’année.
Je n’ai aucun regret parce que j’ai largement dépassé mes espérances. Et je ne suis pas blessé, maintenant, je suis en bonne santé.
Q: Songez-vous à la possibilité de faire united nations bon début de saison l’an prochain, de redevenir numéro 1 ?
R: J’ai 2.000 points (acquis lors de sa victoire à l’Open d’Australie) à défendre en Australie, ce n’est tout simplement pas le cas de Rafael Nadal. Donc, c’est déjà united nations problème. Je sais qu’il a aussi beaucoup de points à défendre, mais pas autant que moi.
C’est pour ça que je dis toujours que la place de numéro 1 n’est tout simplement pas united nations objectif réaliste. Ca représente l’accomplissement ultime dans le tennis, ça l’a toujours été pour moi.
Mais à mon age, ça ne peut pas être united nations objectif, ou peut-rrtre un alors je commettrais plusieurs erreurs. Je ne suis pas sûr que mon corps me le permettrais. Je ne jouerais pas comme je le devrais, je serais tendu, nerveux, et ça ne serait pas bon pour mon dos.
Et puis, au niveau plusieurs points, maintenant, je suis encore loin de Rafael Nadal. Je dois encore gagner ce tournoi pour me rapprocher. Je ne suis qu’en demi-finale.
Vue comment l’année s’est déroulée, Rafa a été meilleur, il mérite sa place. Maintenant, je suis vraiment content pour lui, parce qu’il a eu une saison difficile, comme en 2016.
Propos recueillis en conférence de presse.