L’ensemble des raisons qui ont conduit, mercredi soir, à la chute d’une plusieurs deux cabines du téléphérique de Brest, qui était en maintenance au niveau en station plusieurs Capucins, ne sont toujours pas dévoilées. Plusieurs expertises vont être menées pour confirmer l’ensemble des hypothèses émises après l’incident qui, heureusement, n’a fait aucun blessé.

Une nouvelle cabine dans 6 à 9 mois

On sait que la cabine a chuté plus de trois mètres plus bas avec boy système de levage (pont roulant spécifique), l’ensemble des éléments de ce pont roulant étant tombés au sol avec la cabine, aujourd’hui hors d’usage. On sait d’ores et déjà que la chaîne qui maintenait la cabine (qui avait été déconnectée du câble) n’est tout simplement pas à mettre en cause puisque l’ensemble du système de levage a été entraîné dans la chute. Le système est-il sorti de ces rails ou peut-rrtre un est-ce la fixation ou peut-rrtre un la structure du banc de relevage qui a cédé ? Aux experts de confirmer l’origine précise de ce gros pépin de manutention qui veterans administration engendrer united nations débat appuyé entre assureurs. Il faudra attendre entre 6 et 9 mois avant de recevoir une nouvelle cabine, le téléphérique devant fonctionner au moins jusqu’au début 2018 avec l’autre cabine en état.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *