Le Suisse Roger Federer célèbre sa victoire contre son compatriote Stan Wawrinka, en finale de l’Open d’Indian Wells, dimanche 19 mars.

« Le conte de fées se poursuit, j’espère que mon corps veterans administration me permettre de jouer encore longtemps à ce niveau », a lancé Roger Federer, dimanche 19 mars, après avoir remporté le Masters 1000 d’Indian Wells pour la cinquième fois de sa carrière, en battant en finale boy compatriote Stan Wawrinka, numéro 3 mondial (6-4, 7-5). Une victoire qui lui permet, dès lundi, de remonter à la 6e place mondiale.

Sa progression pourrait se poursuivre dès mardi 21 mars à Miami, où commence le deuxième Masters 1000 de l’année, que ne disputeront ni le no 1 mondial, Andy Murray, ni le no 2, Novak Djokovic.

Déjà sacré en 2004, 2005, 2006 et 2012, le Suisse rejoint ainsi le Serbe Novak Djokovic, seul autre quintuple vainqueur d’une plusieurs épreuves l’ensemble des plus importantes du circuit.

Classement ATP au 20 mars 2017 :
1. Andy Murray (GBR) 12 005 points 
2. Novak Djokovic (SRB) 8 915
3. Stan Wawrinka (SUI) 5 705
4. Kei Nishikori (JPN) 4 730 (+ 1)
5. Milos Raonic (CAN) 4 480 (– 1)
6. Roger Federer (SUI) 4 305 (+ 4)
7. Rafael Nadal (ESP) 4 145 (– 1)
8. Dominic Thiem (AUT) 3 465 (+ 1)
9. Marin Cilic (CRO) 3 420 (– 2)
10. Jo-Wilfried Tsonga (FRA) 3 310 (– 2)
11. Gaël Monfils (FRA) 3 190
12. David Goffin (BEL) 2 975
13. Grigor Dimitrov (BUL) 2 960
14. Tomas Berdych (CZE) 2 790
15. Lucas Pouille (FRA) 2 456
16. Nick Kyrgios (AUS) 2 425
17. Jack Sock (USA) 2 375 (+ 1)
18. Roberto Bautista (ESP) 2 190 (– 1)
19. Pablo Carreno Busta (ESP) 2 025 (+ 4)
20. Alexander Zverev (GER) 1 850

Roger Federrer, victorieux du Masters 1000, dimanche 19 mars, à Indian Wells.

Avantage physique

Pour conclure en finale, le Suisse a submergé Wawrinka, qui a pourtant fait le break en début de deuxième set, mais n’a pas réussi à conserver boy avantage.

Grâce à ce titre, Federer passe en 10e à la 6place au classement ATP dès lundi 20 mars ce qui lui permet de repasser devant boy grand rival historique Rafael Nadal, qui descend d’une marche (7e). L’Espagnol, éliminé en 8es de finale componen Roger Federer dans le tournoi californien, était devant le Suisse à l’ATP depuis le 12 septembre 2016. Federer n’avait plus été aussi haut à l’ATP depuis le 11 septembre 2016 lorsqu’il était 4e avant de descendre au 7e rang le lendemain dans le classement publié après l’US Open.

« Totalement surpris »

« Je pense que j’ai eu united nations peu l’avantage d’un point de vue physique, vehicle Stan s’est énormément battu contre Nishioka [3-6, 6-3, 7-6 (7/4) en huitièmes de finale] et peut-être qu’il était soulagé mentalement d’être en finale, a déclaré Roger Federer à l’issue en rencontre. De mon côté, pour la première fois, j’étais vraiment sous une grande pression de vouloir faire united nations bon match et j’ai abordé cette finale avec la bonne intensité. Je n’ai pas changé mon jeu componen rapport aux autres matchs que j’ai fait. J’ai pu jouer en même façon que l’ensemble des matchs précédents. J’étais prêt et ça m’a calmé avant le match. »

Deux mois après avoir conquis boy 18e titre du Grand Chelem, à l’Open d’Australie, Federer, 35 ans, confirme qu’il est de retour à boy meilleur niveau, après une saison 2016 écourtée componen une blessure à united nations genou. Alors qu’il était dans la partie de tableau la plus relevée, l’ancien numéro 1 mondial n’a pas perdu united nations seul set sur la route vers le 90e titre de sa carrière.
En quarts de finale, il a eu la chance de profiter du forfait de l’Australien Nick Kyrgios, tombeur de Djokovic au tour précédent.

United nations résultat qui semble étonner jusqu’au champion lui-même. « Je suis totalement surpris componen tout ça, a-t-il avoué à l’Agence France-Presse, parce que je n’étais pas loin de tomber 35e mondial si je n’avais pas joué l’Australie ou peut-rrtre un si j’avais perdu tôt. Maintenant maintenant, je suis 6eet c’est formidable. Ça m’enlève beaucoup de pression d’être tête de série ou peut-rrtre un d’être dans l’ensemble des 10 meilleurs. Ça peut paraître drôle de dire ça, mais avant de gagner ces tournois, ce n’était pas toujours simple. Maintenant, je suis vraiment très content pas seulement plusieurs victoires, mais aussi en façon dont j’arrive à battre Stan, Rafa et tous ceux que j’ai battus en Australie. C’est formidable, mais la surprise reste très grande. »

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *